Qualité

Emergence d’une bactérie multirésistante

4 juin 2013 - Marjolaine Cérou

Salmonella spp. Bactéries à Gram négatif, aérobies ou anaérobies facultatifs à transmission oro-fécale. Les salmonelles majeures (sérotype typhi et sérotype paratyphi) sont responsables des fièvres typhoïde et paratyphoïde chez l'homme uniquement ; les salmonelles mineures (sérotype typhimurium et sérotype enteritidis) sont impliquées dans 30 à 60 % des gastroentérites et toxi-infections d'origine alimentaire. Image colorisée.

L’émergence de Salmonella Kentucky inquiète. Transmissible à l’homme via l’alimentation, cette bactérie s’avère être hautement résistante à certains antibiotiques comme les fluoroquinolones, des traitements utilisés en première intention pour les salmonelloses sévères. Dans une étude publiée le 28 mai sur le site de la revue médicale britannique The Lancet Infectious Diseases, des chercheurs des Instituts Pasteur de Paris et du Maroc attestent de l’apparition et de la propagation rapide de cette souche multirésistante.

C’est en Egypte que Salmonella Kentucky est apparue pour la première fois en 2002. Contaminant l'homme via les dindes et poulets et présentant une haute résistance à certains antibiotiques, la bactérie a été placée sous étroite surveillance. Elle s’est propagée depuis sur tout le pourtour méditerranéen, affichant une résistance toujours plus importante. En 2011, la bactérie a ainsi été retrouvée sur le continent européen dans deux élevages de volailles en Pologne et en Allemagne. D’après les chercheurs, cette résistance multiple serait due à un usage à outrance d’antibiotiques au sein des élevages africains, où Salmonella Kentucky s’est dans un premier temps répandue.

Inclure Salmonella Kentucky dans les programmes de surveillance

Afin d’éviter tout risque de propagation en Europe, les chercheurs demandent aujourd’hui à inclure cette bactérie dans les programmes nationaux de surveillance dans les filières aviaires. « A l’heure actuelle, cinq sérotypes de Salmonella sont surveillés dans les élevages de volailles, mais ce n’est pas le cas du sérotype de Salmonella Kentucky, qui est pourtant multirésistante aux antibiotiques . Nous souhaitons qu’elle soit ajoutée à ces programmes de surveillance », précise Simon Le Hello, coresponsable du CNR (Centre National de Référence).

Ceci n’est pas sans rappeler le rapport publié mi-mai par l’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) et le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), qui mettait en exergue une haute résistance de la bactérie Salmonella face à la ciprofloxacine, une fluoroquinolone utilisée en tant qu'antibiotique.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois