Qualité

Eurofins ouvre un laboratoire dédié à la virologie

22 janvier 2013 - Anne-Katell Mousset

Eurofins s’appuie sur les produits développés par son partenaire Ceeram pour détecter les virus alimentaires

Un an après l’ouverture d’un laboratoire de virologie alimentaire par Silliker, c’est au tour d’Eurofins de sauter le pas. La division Food d’Eurofins France élargit ses capacités analytiques en dédiant un de ses laboratoires à la recherche des virus alimentaires.

Le laboratoire est situé à Moulins (Allier), au cœur d’un centre Eurofins possédant plus de dix ans d’expérience dans la recherche virale animale et équipé de locaux P3.

La recherche des virus sur matrice alimentaire peut se faire à tous les stades de la production : matières premières importées ou produits transformés. La méthode utilisée est l’amplification génique dite PCR en temps réel (RT-PCR) conforme à la méthode CEN TAG4 (Groupe de travail européen).

Grâce à un partenariat avec la société Ceeram, Eurofins propose également un accompagnement des clients par le biais de prestation d’audit, de mise en place de plans de contrôle et de formation aux bonnes pratiques d’hygiène.

Depuis de nombreuses années, la prévalence des Tiacs liées à des virus augmente en Europe, atteignant 15% à 20% actuellement, tandis que dans le même temps les Tiac d'origine inconnue diminuent. Pour certains experts, ce chiffre serait encore en deçà de la réalité. En témoigne la situation aux Etats-Unis où le taux de Tiac dues aux virus atteint près de 40%.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois