Qualité

Eurofins s'agrandit !

2 novembre 2011 - Anne-Katell Mousset

le nouvel outil de 3000 m2 est entièrement dédié à l'analyse bactériologique des aliments. Il sera à terme capable de traiter plus d'un million d'échantillons par an.

Eurofins vient d'inaugurer sur son site historique de Nantes un laboratoire de 3000 m2 dédié à l'analyse bactériologique des aliments (détection des salmonelles, Listeria, légionelles, E-Coli, coliformes, staphylocoques, etc.). Née dans la cité des Ducs de Bretagne dans une pépinière d'entreprise en 1987, la jeune pousse a vite grandi ! Eurofins transfère dans ce nouvel outil nantais son activité d'analyse autrefois implantée en Ille-et-Vilaine.

Le site emploie actuellement 450 personnes sur 11 500 m2, ce qui en fait le plus grand laboratoire indépendant d'analyses des aliments du monde. Le nouveau laboratoire devra être capable de traiter plus d'un million d'échantillons chaque année, notamment grâce à la conception innovante de ce nouveau bâtiment. S'inspirant des laboratoires pharmaceutiques, il est « mobile », c'est à dire que les postes de travail ne sont pas fixés définitivement au sol ou encore placés sous hottes. Ici, l'échantillon passe par une alternance de grandes pièces pour chaque étape du process d'analyse. L'air est filtré et mis en surpression et sous-pression selon les endroits pour contrôler les flux. Autre astuce, des étuves à double portes, à la manière des fours de cuisson en agroalimentaire. Les opérateurs ouvrent dans une pièce pour charger et déchargent de l'autre côté dans une autre pièce. Le nouveau laboratoire contient également une partie entièrement dédiée à la PCR.

Eurofins mise également sur la croissance externe

Eurofins s'agrandit également par croissance externe. En effet, il a annoncé avoir signé un protocole d'accord au terme duquel il devient l'actionnaire majoritaire du groupe IPL SED (CA annuel de 45 millions d'euros). Eurofins prendra alors le contrôle des sociétés IPL Invest et IPL Santé Environnement Durable Nord à hauteur de 67% du capital de chacune des sociétés. Les deux groupes coopèrent déjà, avant la prise de contrôle définitive, afin de combiner leurs capacités techniques et commerciales dans le domaine des analyses environnementales. Cet accord marque une fois de plus la concentration dans le monde de l'analyse (Lire Process Alimentaire n° 1278-Février 2011).

Process Alimentaire - Offres d'abonnement

AU CŒUR DE L’ INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois