Qualité

Industriels et équipementiers luttent contre les TMS

26 avril 2010 - Josselin Moreau

Campagne 2010 contre les TMS. Source : Ministère de travail

« Mettre fin aux troubles musculo-squelettiques dans votre entreprise, c’est possible ». Le slogan de la campagne 2010 de lutte contre les TMS démarrée le 19 avril dernier appelle les professionnels à engager des démarches de prévention en amont. L’agroalimentaire reste le premier secteur touché par les affections péri-articulaires avec 3,52 TMS pour mille salariés, soit 96,1% des maladies indemnisées en 2008 selon la branche Risques professionnels de la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnamts).

Actions collectives

Plusieurs interprofessions comme les filières viande de boucherie, abats de boucherie et viande de volailles ont déjà signé des chartes de partenariat avec les Caisses régionales d’assurance maladie. L’objectif est de stabiliser les TMS à l’horizon 2012. D’autres entreprises s’engagent dans des démarches collectives. C’est le cas de l’action lancée début avril par la technopole Alimentec de Bourg-en Bresse (Ain) à l’occasion d’un colloque intitulé « Industriels et équipementiers de l’agroalimentaire : quand la conception hygiénique et ergonomique des équipements contribue à la réussite des investissements ». Cette opération à destination des professionnels de l’agroalimentaire s’effectue en partenariat avec la Cram Rhône-Alpes, les DIRECCTE Rhône-Alpes et Bourgogne et Aravis. Elle a pour objectif de développer des équipements répondant aux exigences des industriels en termes d’hygiène, d’ergonomie et de conditions de travail.

Cette action est la deuxième étape d’une démarche initiée en 2008, d'abord chez les industriels. Dans la fromagerie Guilloteau (Belley) , le poste d’approvisionnement de la ligne des mini-fromages par le biais a ainsi pu être revu en adaptant les hauteurs de travail, l’accès aux pièces à changer et la nettoyabilité des machines. Chez Eckes Granini (Mâcon), la ligne de production Ovaline a été reconfigurée pour éviter les passages de convoyeurs, réduire la charge portée grâce à l’installation d'équipements de manutention, faciliter le pilotage et l’accès au magasin de bouchons. Le fabricant de produits exotiques frits Agis a amélioré l’ergonomie du poste de conditionnement en automatisant la manipulation des fourreaux et en investissant dans une trieuse pondérale pour éviter les torsions lombaires et réduire les manipulations.

Formations

La Cnamts mise aussi beaucoup sur la formation pour réduire le nombre de TMS dans l’industrie agroalimentaire. D’ici à 2012, l’organisation de stages de prévention autour du pouvoir de coup de couteau doit par exemple permettre à chaque entreprise de la filière viande de former au moins un référent sur le sujet par site de transformation.

Les actions de la Cnamts d’ici 2012

(source : Actions de prévention 2010-2012)

  • Alsace Moselle.

Prévention des TMS centrée sur le pouvoir de coupe du couteau
Organisation de stages pour former des référents sur le pouvoir de coupe du couteau dans les établissements de la filière viande de boucherie et avicole.

  • Aquitaine.

Prévention des TMS dans les entreprises d'abattage et de découpe de viande
Réalisation d’un état des lieux sur les risques de la profession à travers la visite de 30% des établissements concernés et promotion de la convention nationale d’objectifs auprès des 17 abattoirs de la région. En partenariat avec les organisations professionnelles, rédaction d’un livret sur l’accueil des nouveaux embauchés ou des salariés de retour après une longue absence.

Prévention des TMS dans les entreprises de production de viande de volaille
A travers des diagnostics approfondis en entreprise, définition d’un socle minimum d’actions de prévention à mettre en oeuvre par la profession : conception des lieux de travail lors de la création, la rénovation ou l’extension d’ateliers ou de postes de travail / Prévention des TMS centrée sur le pouvoir de coupe du couteau / Prévention des TMS centrée sur l’écoute des salariés et Accueil des nouveaux salariés ou de retour après une longue absence (2 mois).

  • Bretagne.

Lutte contre les TMS dans l’Agroalimentaire
Mobiliser les différentes filières du secteur sur des actions spécifiques de prévention des TMS. Capitaliser les bonnes pratiques et élaborer des outils de sensibilisation en lien étroit avec l’ensemble des acteurs du secteur.

Filière viande de boucherie. Accompagner les entreprises dans leurs projets de construction neuve et de réaménagement de leurs locaux.
Mettre en oeuvre les actions collectives définies avec les professionnels de la filière viande de boucherie, notamment prévention des TMS, accueil des nouveaux.

  • Centre.

Prévention des TMS dans la filière viande de volaille et de boucherie : " le pouvoir du couteau qui coupe "
Former au moins cinquante référents en entreprise aux bonnes pratiques d’affûtage et affilage des couteaux pour démultiplier les démarches de prévention auprès des salariés.

  • Centre Ouest.

Prévention durable des troubles musculo-squelettiques
Identifier les entreprises à haut risque de TMS, les rencontrer avec les autres acteurs de prévention pour les amener à élaborer un plan de prévention sur trois ans associant le CHSCT et le médecin du travail.

  • Martinique.

Enquête –Questionnaire sur les TMS
En collaboration avec les médecins du travail, lancement d’une enquête afin de dépister le plus tôt possible les situations de travail contraignantes susceptibles d’entraîner des TMS. Interventions spécifiques dans 10% des établissements où des problèmes auront été détectés.

  • Nord Est.

Préparation industrielle à base de viande
Elaboration d’un plan d’action et des outils associés pour la prévention des TMS et interventions dans au moins 50% des entreprises du secteur.

  • Normandie.

Prévention des TMS dans les filières viande de boucherie et avicole
Promouvoir « le pouvoir du couteau qui coupe » et former des référents aux techniques d’affûtage, d’affilage..., afin de prévenir l’apparition des TMS et des accidents dus à l’utilisation d'un couteau.

  • Pays-de-la-Loire.

Prévention des TMS dans les filières viande de boucherie et avicole
Promotion du pouvoir de coupe du couteau par la formation de référents dans au moins 40 établissements (soit environ 25 % des établissements de la région)

Accueil des salariés dans les filières viande de boucherie et avicole
Réduction de la sinistralité (accidents, TMS) des nouveaux embauchés par la mise en oeuvre de procédures d’accueil formalisées dans 80 % des établissements de plus de 50 salariés de ces deux filières (soit environ 40 établissements).

Prévention des TMS dans les centres de tri de déchets
Etablissement d’un diagnostic approfondi du risque TMS dans 8 centres de tri de déchets.
Obtention d’une amélioration concrète et pérenne des postes de travail pour prévenir l’apparition de TMS dans au moins 4 établissements de cette cible.

  • Rhône-Alpes.

Réduction du risque TMS dans la filière viande par l'action "Couteau qui coupe"
Mettre en place un référent et un suppléant en matière de prévention des TMS dans 20 entreprises de la filière viande (soit 50 % des établissements de la région) grâce au développement de la formation-action "Couteau qui coupe".

  • Sud-Est.

TMS dans les filières viande de boucherie et avicole
Formation d’un référent « pouvoir de coupe des couteaux » par établissement ciblé.

Prévention des TMS dans la filière viande
Mettre en place des sessions de formation aux techniques d’affûtage et d’affilage des couteaux (« Action : le couteau qui coupe ») pour les entreprises, mais aussi pour les enseignants des centres de formation des apprentis.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois