Qualité

L’Efsa évalue l'efficacité des bactériophages

25 mai 2009 - Josselin Moreau

Associés en cocktails, les bactériophages sont très efficaces pour éliminer certains agents pathogènes dans les aliments. Ici, un bactériophage spécifique de Campylobacter.

L’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) a conclu dans un avis publié le 22 avril dernier que « dans certaines conditions particulières, les bactériophages pouvaient être très efficaces pour éliminer certains agents pathogènes spécifiques dans les aliments. » Ces virus « tueurs de bactéries » s'emparent de la cellule bactérienne, en prennent le contrôle et détournent son processus de traduction génétique pour se multiplier en tuant la cellule hôte avant de se propager.

Le groupe Biohaz (risques biologiques) de l’Efsa a été sollicitée par la Commission européenne (DG Sanco) a se prononcer sur l’utilisation des bactériophages comme moyens de lutte contre les contaminations bactériennes dans l’alimentation. Dans son avis, il précise cependant qu’au regard des données scientifiques actuelles, il n’est pas possible de conclure quant à l’efficacité des bactériophages sur les bactéries en cas de recontamination des produits alimentaires.

Depuis 2006, plusieurs produits à base de bactériophages ont déjà été approuvés aux Etats-Unis par la Food and Drug Administration au travers de la procédure GRAS (Generally recognize as safe). C'est le cas du LMP102 de la société américaine Intralytix et du Listex P 100 proposé par la compagnie hollandaise EBI Food Safety pour leur produit ciblant L. monocytogenes.

Efficacité antibactérienne dans les aliments

Sur la question de la persistance de l’activité des bactériophages dans les aliments, les experts de l’Efsa indiquent que d’une manière générale « les bactériophages se comportent comme des particules inertes dans l'environnement et ont tendance à survivre plus longtemps que leurs hôtes ». Cette protection peut varier en fonction des caractéristiques des matrices alimentaires (pH, le taux d’humidité), du type de bactériophage utilisé (fréquence de mutations dans les populations de bactéries cibles en particulier) et de ses conditions de dosage, d’emploi et d’application sur le produit alimentaire. D’où l’utilisation associée de bactériophages en cocktail dans plusieurs solutions proposées depuis quelques années par les fournisseurs spécialisés dans cette technologie.

L’Efsa indique aussi que l’utilisation des bactériophages sur matrice sèche compromet la persistance de l’activité antibactérienne. Au contraire, les températures de réfrigération basse peuvent améliorer leur action de décontamination à la surface de la viande, sur (ou dans) les produits laitiers. Parmi les publications scientifiques visées, les experts remarquent que certains bactériophages se sont montrés très efficaces pour éliminer de façon ciblée des agents pathogènes spécifiques de la viande, du lait et de leurs produits dérivés.

Afin de pouvoir étudier plus en profondeur la persistance des bactériophages dans les aliments et leur capacité à empêcher des recontaminations d’aliments, le groupe Biohaz de l’Efsa recommande aux fournisseurs et aux équipes de recherche de poursuivre les travaux engagés sur cette thématique, en particulier sur les combinaisons spécifiques bactériophages-agents pathogènes-aliments.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois