Qualité

L'Efsa ouvre une consultation publique sur l'ochratoxine A

9 décembre 2019 - Marjolaine Cérou

L’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) vient d’ouvrir une consultation publique sur son avis scientifique concernant les risques pour la santé publique liés à la présence d'ochratoxine A dans les aliments.

Produites par les champignons Penicillium et Aspergillus, la mycotoxine peut être retrouvée dans certaines céréales et produits céréaliers, viandes en conserve et fruits frais ou secs, ainsi que dans le lait maternel.

L'Efsa a déjà évalué les risques pour la santé publique liés à l'ochratoxine A en 2006. Les experts avaient conclu que la mycotoxine pouvait s’accumuler dans les reins et qu’elle était particulièrement toxique pour cet organe. Une dose hebdomadaire tolérable (DHT) de 120 nanogrammes par kilogramme de poids corporel a été établie. Depuis, les données disponibles suggèrent que la mycotoxine pourrait être génotoxique et carcinogène.

Les parties intéressées ont jusqu’au 24 janvier 2020 pour soumettre leurs commentaires.

 

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois