Qualité

La lumière pulsée permet d’étendre les DLC

6 octobre 2008 - Josselin Moreau

L’utilisation de la technologie de décontamination par lumière pulsée permet d’augmenter les DLC des saumons fumés conditionnés.

Le Centre de Recherche alimentaire britannique Campden & Chorleywood (CCFRA) vient de réaliser une étude sur la technologie par la lumière pulsée pour la décontamination de surfaces. « Nous avons pu montrer des réductions de l’ordre de 4 log sur les spores de Bacillus globigii et de 6 log sur les Staphylococcus aureus sous forme végétatives, sur des surfaces lisses telles que l’acier inoxydables, précise Craig Leadley, chercheur au CCFRA. Sur des matrices alimentaires aux surfaces plus rugueuses, les résultats sont variables avec des réductions obtenues entre 1 et 3 log sur les bactéries sous forme végétative. » Une partie de des recherches a aussi été menée sur des tests sur différents aliments comme les produits de la mer : parmi eux, le saumon fumé semble être un bon candidat pour cette technologie car la surface du produit est relativement lisse.

Augmenter les DLC

L’étude – qui a été réalisée sur un matériel loué par la société Claranor - a mis en évidence l’influence forte des zones d’ombres produites par les surfaces des différentes matrices alimentaires testées et qui empêchent l’action de la lumière pulsée sur les micro-organismes. Les réductions logarithmiques observées (de 2 à 3 log) sur les aliments restent cependant intéressantes, en particulier pour l’extension des dates limites de consommation de certains produits conditionnés. Des tests réalisés sur des fromages ont par exemple montré qu’un traitement par lumière pulsée permettait une extension de cinq jours de la DLC. « Si le traitement est appliqué au travers de l’emballage, celui-ci doit laisser passer les UV et ne pas contenir d’encre », souligne Craig Leadley. Cette technologie ne peut par exemple par être utilisée au travers de PET.

In situ

La technologie de décontamination par lumière pulsée utilise l'action bactéricide des UV appliqués aux surfaces, sous la forme de flashs intenses. C’est une alternative aux solutions thermiques, chimiques ou irradiantes, confrontées aujourd'hui à des obligations réglementaires. Elle présente aussi l’avantage de ne pas consommer d’eau ni de produits chimiques. Plusieurs applications sur des produits alimentaires (œufs, liquides clairs) et des emballages (bouchons, barquettes plates, préformes …) sont actuellement utilisées en industries ou en cours d’homologation.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois