Qualité

Laboratoire. Les plates-formes web tracent la voie

25 mai 2010 - Josselin Moreau

page of a book flying out of a laptop screen, held by a businessman

Le marché très concurrentiel du logiciel de laboratoire a de beaux jours devant lui. Les fournisseurs de Lims (Laboratory information management system) s’y engagent de plus en plus avec le développement de nouvelles plates-formes informatiques ergonomiques. L’avantage pour les utilisateurs est d’avoir des solutions modulaires. Ce qui permet la réduction - voire la suppression dans certains cas - des temps d’implémentation complexes et coûteux. Voici une sélection de matériels présentés sur le salon Forum Labo & Biotech qui se tient du 1er au 4 juin prochains à Paris Porte de Versailles.

La société LabWare propose un cahier de laboratoire électronique ou ELN (Electronic laboratory notebook) qui vient compléter sa plate-forme déjà composée d’un Lims et d’un module de récupération de données (Labstation). Les plans d’expérimentation sont créés sous un tableur de type Excel. Le cahier de travail est ensuite importé dans l’ELN pour constituer la base des modèles d’expériences qui peuvent être rattachés à des objets du Lims. D’autres fournisseurs de Lims proposent déjà ce type de module comme Siemens Industrial IT avec sa suite R&D.

SPLims (LabVantage) vient de développer la solution GQM Sapphire qui permet au laboratoire d’avoir une traçabilité tout au long de la chaîne de production, depuis les matières premières jusqu’aux produits finis. Ce logiciel de gestion est proposé en version packagée « prête à l’emploi », préconfigurée, avec une livraison en 90 jours à prix fixe. Parmi les fonctionnalités du pack, on trouve la gestion des plans de prélèvement et plans de tests variables, la gestion des lots et des méthodes de test, des tableaux de bord et l’édition de rapports et de certificats d’analyse.

L’entreprise Loc@soft, éditrice de Lims.fr, présente son nouveau module de traçabilité baptisé Tracelabo. Cet outil permet de récupérer les données brutes émises par les automates, de les enregistrer, de les archiver pour pouvoir les consulter à tout moment. En cas de doute sur les résultats d’analyses, le responsable de laboratoire peut facilement retrouver l’historique des échantillons pour remonter aux données brutes depuis son ordinateur sans revenir sur le logiciel de l’automate.

AES Chemunex met en avant sa solution informatique EviSense de monitoring des températures et autres paramètres environnementaux. Ce dispositif comprend à la fois des sondes de récupération de données, des transmetteurs (matériels Labguard) et le logiciel de surveillance, d’alerte et de gestion des astreintes. EviSense est actuellement en expérimentation chez plusieurs industriels agroalimentaires (Delmotte), ainsi qu’au sein de l’Agence française de sécurité des aliments.

Varilab, société récemment rachetée par l’éditeur américain Starlims (groupe Abbott Diagnostic), commercialise la nouvelle plate-forme web V10 Lims+SDMS+ELN qui propose plusieurs modules sur un même outil flexible. Starlims a aussi fait évoluer son modèle agroalimentaire avec le développement de la généalogie des lots à partir du produit fini et la gestion des échantillons environnementaux au sein d’un programme de surveillance des ateliers.

Pour en savoir plus, lire dans notre numéro de mai

  • "Les plates-formes web tracent la voie"
  • " A voir en avant-première sur Forum Labo & Biotech"


Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois