Qualité

Les additifs ciblés par les enquêtes de la DGCCRF en 2017

26 mars 2018 - Marjolaine Cérou

Suite à un signalement aux Pays-Bas, les colorants Orange II (E110 et E122), potentiellement génotoxiques, ont été retrouvés dans des sodas en Essonne et à Mayotte. Crédit photo : FOTOLIA.

La DGCCRF a présenté mi-mars le bilan de ses actions pour l’année 2017. Au total, pas moins de 575 alertes concernant les produits alimentaires ont été répertoriée. Entre la crise liée à l’utilisation frauduleuse du fipronil, la contamination des laits infantiles en poudre produits par Lactalis par des salmonelles ou encore les résidus de pesticides dans les végétaux, l'année a été chargée. Mais d’autres domaines ont donné du fil à retordre aux inspecteurs.


C’est le cas des additifs pour les préparations à base de viande. D’après la DGCCRF, « 40 tonnes de mélanges d’additifs et d’autres ingrédients adaptés aux besoins de l’industrie sont utilisés annuellement par le secteur de la charcuterie et des plats cuisinés ». Une série d’inspection a été menée par la Commission européenne. Elle s’est focalisée sur l’étiquetage des nitrates et des phosphates. Les résultats ont mis en évidence qu’ « il était difficile pour les utilisateurs des mélanges, d’en faire un usage conforme à la réglementation en l’absence, sur leur étiquetage, de leurs teneurs en additifs et de leurs précisions sur les modalités d’emploi ». Sur les 19 établissements contrôlés, des manquements ont été recensés dans 84 % des cas (omission d’additifs ou de quantité dans la liste des ingrédients, absence d’indication sur les restrictions d’emploi). 13 avertissements et 11 procès verbaux ont été dressés.

Des colorants génotoxiques dans des sodas

Pour l’analyse de colorants cette fois-ci, la DGCCRF a pu s’appuyer sur son réseau de laboratoires, le Service Commun des Laboratoires (SCL). Un cas emblématique des différences de qualité que peuvent présenter certaines denrées selon leur lieu de fabrication. «Certains produits, même de marques connues, peuvent voir leur composition varier selon le degré de sévérité de la réglementation « additifs » du pays de production», affirme la répression des fraudes. Les analyses ont mis en évidence la présence d’un colorant synthétique, l’Orange II (E110 et E122) dans des sodas, interdit en alimentation humaine car probablement génotoxique selon l’Efsa. Le signalement a d’abord été donné au niveau européen suite à un autocontrôle chez un importateur aux Pays-Bas. Un lot identique a ensuite été identifié chez un opérateur en Essonne (91). Les enquêteurs ont saisi sur place un stock de 415 bouteilles impropres à la consommation. En parallèle, à Mayotte, un échantillon de la même boisson a révélé la présence des colorants synthétiques E110 et E122.

Des manquements à l'étiquetage dans les aliments diététiques pour animaux

La conformité des aliments diététiques destinés aux animaux de compagnie et de rente a aussi été au cœur des enquêtes. Les inspecteurs se sont intéressés à la présence d’additifs susceptibles d’avoir des effets négatifs sur la santé de l’animal. Un taux d’anomalie de 19 % a été relevé. Les manquements sont la plupart du temps liés à la loyauté de l’étiquetage et au niveau de la justification des objectifs nutritionnels allégués. Les enquêteurs ont aussi pointé du doigt une méconnaissance de la réglementation chez les opérateurs de ce secteur. 227 contrôles ont été menés. Sur les 40 prélèvements réalisés, 32 se sont avérés non conformes.


Pour la suite, la DGCCRF devrait poursuivre son enquête sur les nanomatériaux dont les résultats provisoires ont été dévoilés en janvier dernier. Ces derniers révélaient que, sur les échantillons analysés, près de 7 cas sur 10, la totalité de l’ingrédient concerné se trouvait sous forme nano alors qu’il n’était pas mentionné en tant que tel dans la liste des ingrédients.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois