Les toxi-infections liées aux E.coli productrices de shigatoxines se hissent à la troisième place des maladies d’origine alimentaire, d’après le rapport publié par l’Efsa et l’ECDC. Une hausse de 37 % a été observée. En France, des reblochons contaminés à O26 ont été à l'origine de plusieurs cas d'infection dont des syndrômes hémolytiques et urémiques chez des enfants. Crédit : Adobe Photo Stock.

Qualité

Les contaminations à E.coli shigatoxiques en hausse de 37 % en Europe

16 décembre 2019 - Marjolaine Cérou

Les toxi-infections liées aux E.coli productrices de shigatoxines se hissent pour la première à la troisième place des maladies d’origine alimentaire, d’après le rapport publié par l’Efsa et l’ECDC.

La bactérie E. coli productrice de shigatoxines (STEC) est devenue la troisième cause de zoonose d'origine alimentaire en Europe, après la campylobactériose et la salmonellose. Le rapport publié par l’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) et par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) révèle que 8161 cas ont été signalés à l’échelle européenne au cours de l’année 2018, soit 37 % de plus par rapport à l’année précédente. « Ce fait peut s'expliquer en partie par l'utilisation croissante de nouvelles technologies de laboratoire qui facilitent la détection des cas sporadiques », estiment les experts.
Les deux sérogroupes les plus recensés sont O26 et O157, qui font partie du top 5 de l’Anses. Sur les 43 épidémies d’origine alimentaire répertoriées en 2018, deux sont liées à la consommation de fromages au lait cru contaminés en France. En particulier, la crise des reblochons contaminés à E.coli O26, qui a conduit la filière à renforcer ses plans de surveillance en amont (lire Septembre 2019, p.50). Et ce qui a poussé l’Anses à renouveler ses préconisations pour la consommation de fromages au lait cru. De manière globale, les fromages au lait cru se retrouvent pour la première fois en tête des matrices les plus incriminées. Un changement par rapport aux années 2010-2017 où la viande bovine hachée et les fruits et légumes étaient en tête du podium.

Parmi les pathogènes majeurs, les salmonelles restent la cause la plus fréquente des foyers épidémiques d'origine alimentaire dans l'Union européenne. « Près d'un foyer épidémique d'origine alimentaire sur trois dans l'Union européenne en 2018 a été causé par la bactérie Salmonella », déclarent les experts. Ces cas de contaminations sont majoritairement liés à la consommation d’œufs. La Slovaquie, l'Espagne et la Pologne représentaient 67 % des 1581 foyers épidémiques de salmonellose, qui est la deuxième infection gastro-intestinale la plus fréquemment signalée chez l'homme dans l'UE en 2018 (91 857 cas signalés), après la campylobactériose (246 571 cas). Le sérotype S. enteritidis, impliqué dans cinq épidémies en 2018, reste le plus souvent signalé chez l’Homme.

Stabilité pour les listérioses

Quant à la listériose, le nombre de cas – légèrement en baisse en 2017 – reste stable (2549 cas en 2018 versus 2480 l'année précédente). La tendance est toutefois à la hausse depuis les dix dernières années environ. Et la vigilance reste de mise. « La listériose est la deuxième cause de mortalité parmi les maladies d’origine alimentaire. Et un niveau de contamination faible provoque une épidémie », rappelle l’épidémiologiste Mathieu Tourdjman de Santé Publique France (lire Octobre 2019, p.69). Même si en moyenne, le dépassement des critères de sécurité reste rare dans les aliments prêts à être consommés.

Le rapport est disponible dans son intégralité sur le site de l’Efsa. Il est basé sur les données de 2018 recueillies auprès des 28 États membres de l'Union européenne. Ces données sont toutefois à prendre avec précaution. En France par exemple, les maladies d’origine alimentaire sont suivies par Santé Publique France. Les données des toxi-infections d’origine alimentaire sont en revanche plus compliquées à obtenir, et leur nombre plus souvent sous-estimé.

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois