Qualité

Listériose et campylobactériose en hausse en Europe en 2014

4 janvier 2016 - Marjolaine Cérou

D'après le rapport de l'Efsa et de l'ECDC, Listeria monocytogenes a majoritairement été retrouvée dans les produits de la mer et principalement dans du saumon fumé.

Une hausse des cas de listériose et campylobactériose en Europe, c'est ce que met en exergue le rapport sur les zoonoses en 2014 publié par l'Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) et le Centre européen pour le contrôle et la prévention des maladies (ECDC).

2161 cas de listériose, dont 210 mortels, ont été signalés en 2014. Si ce nombre paraît faible, l'augmentation des cas de listériose préoccupe les agences européennes. La maladie présente en effet un taux de mortalité plus élevé que les autres pathologies d'origine alimentaire et sa surveillance se concentre ainsi sur des formes graves. La listériose est en constante augmentation depuis cinq ans, 1713 cas ont été reportés en 2013. Pourtant, les données de surveillance montrent que la bactérie Listeria monocytognenes ne dépasse que rarement les limites de sécurité dans les aliments prêts-à-manger. Les échantillons positifs sont majoritairement retrouvés dans les produits de la mer, puis dans les fromages et la viande.

La listériose en constante hausse depuis 5 ans

De son côté, la campylobactériose est en 2014 la maladie la plus communément retrouvée et signalée dans l'Union européenne. 236 851 cas ont été confirmés en 2014, soit une augmentation de 9,6 % par rapport à l'année précédente. La majorité des États membres ont signalé une augmentation du nombre de cas, ce qui s'explique en partie par l'amélioration des systèmes de surveillance. La bactérie pathogène Campylobacter est principalement identifiée dans la viande de poulet.

Le rapport pointe également du doigt une légère augmentation des cas de salmonellose, en baisse depuis 2008. Un chiffre qui pourrait s'expliquer par un changement dans le nombre d’États qui rapportent les cas. Une tendance à la baisse statistiquement significative est observée depuis sept ans pour cette maladie. Elle est en partie liée à l'efficacité des programmes de lutte contre Salmonella chez les volailles qui ont été mis en œuvre. Le nombre de foyers épidémiques signalés a diminué de 44 % depuis 2008.

A noter que le rapport de l'Efsa et de l'ECDC se base sur les données recueillies par 32 pays européens (28 États membres et 4 États non membres). Il couvre 14 zoonoses et foyers épidémiques d'origine alimentaire. Ce document a pour objectif d'aider les États membres de l'Union européenne à déployer des mesures de surveillance, de lutte et de prévention des zoonoses.
Rappelons que les zoonoses sont des maladies susceptibles d'être transmises directement ou indirectement entre l'animal et l'homme. Les zoonoses d'origine alimentaire sont transmises lors de la consommation de denrées alimentaires contaminées.

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois