Qualité

Pandémie grippale. Bercy traque les fraudeurs

29 septembre 2009 - Josselin Moreau

Cleaning hands with alcohol gel by swine influenza virus

Les services du ministère de l’économie et des finances mènent depuis le début du mois de septembre des actions de contrôle sur l’ensemble du territoire pour vérifier la réalité de certaines allégations d’efficacité sur les produits hydro-alcooliques. Les agents sont aussi chargés de décomposer la chaîne de valeur pour traquer les éventuelles hausses excessives de prix.

Les ventes de solutions et gels hydro-alcooliques ont explosé depuis la fin du mois d’août. Faciles d’utilisation et efficaces sur le plan virucide, ils sont victimes de leur succès. Malgré les augmentations de capacités de production chez les fournisseurs, les premières ruptures de stocks apparaissent.

Depuis quelques semaines, plusieurs fournisseurs leaders en gels hydro-alcooliques indiquent leur inquiétude par rapport à certains nouveaux produits de mauvaise qualité en terme de confort d’emploi pour les usagers mais aussi d’efficacité. En cause, les allégations du type « testé sur le virus de la grippe A H1N1 ». « L’efficacité du mélange 70% alcool et 30% eau a été prouvée aux Etats-Unis sur le germe de la grippe A H1N1 par le centre de contrôle et de prévention des maladies (Center for Disease Control and Prevention). Si un produit est efficace sur H5N1, on peut raisonnablement estimer qu’il l’est aussi sur H1N1. Mais le problème des allégations « l’efficacité prouvée » reste car tous les laboratoires n’ont pas pu avoir accès aux souches du virus pour tester leur solution », précise Jean-Claude Le Touzé, animateur de la cellule vigilance pandémie grippale chez GSF

La question de la décomposition des marges entre producteurs de matières premières, formulateurs, conditionneurs et distributeurs sont aussi en ligne de mire des agents de Bercy. Des augmentations de prix importantes – du simple au double sur certains flacons - ont déjà été observées sur certaines références, en particulier les petits contenants.

Pour rappel, une solution hydro-alcoolique ne nettoie pas les mains mais tue les bactéries et les virus. Il faut l’utiliser sur les mains propres, en complément d’un savon, pour la désinfection soit efficace.

  • Pandémie grippale. Comment les fournisseurs font face. A lire dans la rubrique Qualité d’octobre de Process alimentaire.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois