L’ECDC et l’Efsa sont actuellement en pleine investigation sur une épidémie de salmonellose liée à la consommation d’œufs. 272 cas ont été répertoriés en janvier dont 216 en France. Crédit : Adobe Stock.

Qualité

Salmonellose : l’Efsa et l’ECDC enquêtent sur des œufs contaminés

21 février 2022 - Marjolaine Cérou

L’ECDC et l’Efsa sont actuellement en pleine investigation sur une épidémie de salmonellose liée à la consommation d’œufs. 272 cas ont été répertoriés en janvier dont 216 en France.

Une épidémie de salmonellose liée à la consommation d’œufs espagnols contaminés fait l’objet d’une vaste enquête par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) et l’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa). Pas moins de 272 cas ont été répertoriés en janvier dont 216 rien qu’en France. Au total, cinq pays européens sont affectés (Danemark avec 3 cas, les Pays-Bas avec 12 cas, la Norvège avec 7 cas et l’Espagne avec 22 cas). Deux décès ont également été enregistrés et 25 personnes ont dû être hospitalisées.
En septembre dernier, les autorités françaises ont signalé plusieurs cas de contaminations suite à la consommation d’œufs servis dans des restaurants et distribués par le même fournisseur (un centre d’emballage espagnol). Les œufs provenaient de trois fermes espagnoles, dont l’une a été testée positive à la souche impliquée dans l’épidémie. Les produits concernés par l’alerte ont été rappelés. Et la souche Salmonella Enteritidis ST11 a été identifiée après analyse.

Un lien avec l’épidémie de 2019

Pour le moment, l’origine précise de la contamination n’a pas été établie, car aucun autre pays touché n’a reçu d’œufs en provenance des mêmes fermes via le centre d’emballage. Toutefois, l’ECDC et l’Efsa n’excluent pas un lien avec une épidémie d’ampleur qui a touché les Pays-Bas en 2019, suite à la consommation d’œufs également en provenance d’Espagne. "Jusqu’à présent, aucun lien n’a pu être établi entre les épidémies de 2019 et de 2021. Ce qui suggère tout de même une large distribution de la souche épidémique qui pourrait affecter la chaîne d’approvisionnement et/ou les étapes en amont de la chaîne de production. Il pourrait y avoir plusieurs sources hétérogènes de S. Enteritidis ST11, et il est également possible que la souche de l'épidémie circule dans d'autres exploitations, à l'intérieur ou à l'extérieur de l'Espagne », suggèrent les autorités européennes.

Pour l’Efsa et l’ECDC, le risque de nouvelles infections causées par la souche épidémique et les œufs contaminés reste élevé en Europe. D’où l’importance de poursuivre les enquêtes intersectorielles sur les contaminations dans la chaîne d'approvisionnement des œufs dans les pays où S. Enteritidis ST11 a été détecté.

 

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois