Qualité

Sécurité. LED : chaussez des lunettes !

26 octobre 2010 - Fanja Razafinjoelina

L'Anses a identifié deux risques de l'utilisation des LED à long terme : la toxicité pour la rétine et le risque lié à l’éblouissement. © Guy Pracros - Fotolia.com

Eclairage en zone Atex, voyants clignotants, contrôleurs de process, etc. Les exemples d’utilisation des LED (diodes électro-luminescentes) en agroalimentaire ne manquent pas. Réputées pour leur rendement énergétique - 10 fois supérieur à celui des lampes à incandescences - et leur durée de vie, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) qualifiait la technologie de « prometteuse » dans son avis de février 2010. Mais l'Ademe précisait également que des études sanitaires étaient en cours. L’étude de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) tombée hier va donc changer la donne puisque la sécurité des utilisateurs est remise en cause. Deux risques ont été identifiés à long terme : la toxicité pour la rétine et le risque lié à l’éblouissement. Dans l’attente d’un cadre réglementaire adapté, l’Agence dresse quelques recommandations à destination des utilisateurs et des concepteurs d’éclairages.

La protection est de mise

Les éclairages les plus à risque seront réservés à des utilisations professionnelles. Pour garantir la sécurité des travailleurs, l'Anses recommande d’utiliser des dispositifs optiques pour limiter les luminances perçues, comme des lunettes de protection spécifiques aux LED. Elle préconise également de rendre les sources de lumière plus diffuses, pour éviter une vision directe du faisceau émis par les LED et prévenir de l’éblouissement.
Les industriels doivent également informer les travailleurs fortement exposés ainsi que les populations sensibles sur les effets de l’exposition. Cette catégorie concerne les personnes aphakes (dépourvues de cristallin), pseudophakes (pourvues d'un cristallin artificiel), les patients atteints de certaines maladies oculaires (comme la DMLA, Dégénérescence maculaire liée à l’âge) et cutanées, ainsi que les patients consommant des substances photo-sensibilisantes. L’objectif étant de les protéger et de limiter l’exposition.

Des normes pas toujours appliquées

L’Anses considère que la norme « Sécurité photobiologique des lampes et appareils utilisant des lampes » est insuffisamment adaptée aux éclairages à LED. Avant de mettre en œuvre une norme plus adéquate, elle préconise aux utilisateurs à veiller à ce que les fabricants respectent les normes en vigueur*. En effet, l’Agence estime qu’elles ne sont pas toujours appliquées. Elle conseille de :
- réaliser des contrôles de qualité (en précisant les conditions de mesure et d’évaluation) et de qualifier leurs produits au regard des différents groupes de risque
- mettre en place un étiquetage intelligible pour l’utilisateur relatif aux caractéristiques techniques et aux effets sanitaires éventuels
- marquer systématiquement le groupe de risque de sécurité photobiologique pour les LED ainsi que pour tous les types d’éclairage
Les exigences de la norme pourraient être revues et introduites dans toutes les normes relatives aux LED**. L’édition d’un guide d’application de cette norme dédié aux systèmes à LED pourrait faciliter sa mise en place.

 

Toxicité sur la rétine et éblouissement

Deux risques majeurs ont été identifiés à long terme au cours de l’étude. La lumière bleue de courte longueur d’onde est reconnue pour ses effets néfastes, en termes de toxicité sur la rétine. Cet effet photochimique résulte généralement d’expositions peu intenses et répétées sur de longues durées. D’autre part, l’éblouissement peut s’expliquer par la forte luminance des LED. En raison du caractère ponctuelle de sa surface d’émission, elles peuvent être 1000 fois plus élevées que la valeur considérée comme visuellement gênante (10 000 cd/m ).

 

 

*Normes NF X 35-103 « Ergonomie : principes d’ergonomie visuelle applicables à l’éclairage des lieux de travail »NF EN 12464-1 « Eclairage des lieux de travail – Partie 1 : lieux de travail intérieurs » et NF EN 12464-2– Partie 2 : lieux de travail extérieurs

**Normes NF EN 598 « Luminaires »Norme NF EN 62 031 « Modules de LED pour l’éclairage général »Norme CEI 62 560

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois