A Châteauroux, Barilla lève le rideau sur sa nouvelle usine Harrys

15 juin 2015 - Laurence Haxaire

Pour le premier lever de rideau ce 15 juin, Sébastien Machet (micro), directeur du site, explique le déroulé de l'événement à Guido Barilla, président du groupe, la main sur l'épaule de l'une des opératrices doyennes du site, elle-même à droite de Claudio Colzani, le CEO.

C'est sur ses terres d'origine, dans l'Indre, que la première marque de boulangerie emballée en France et la seconde en viennoiserie, Harrys, vient d'inaugurer sa nouvelle usine. Elle résulte du projet de réunion des deux sites de Châteauroux lancé fin 2013. L'actuelle usine de la Malterie a reçu une extension de 12 000 m2, totalisant désormais 43 000 m2, et devenant ainsi la plus grande boulangerie industrielle française. Grâce au renfort des cinq autres sites nationaux Barilla -et notamment de la récente ligne de pain 100% mie de Plaine de l'Ain inaugurée en juin 2014- l'ambitieux projet a été réalisé en 18 mois sans aucune rupture de production.

Pas de perturbation de la productivité, ni d'impact social

A ce jour, une ligne sur les trois qui seront opérationnelles en 2016 a été transférée de l'usine voisine de Grand Pré. L'opération a duré quatre mois après la construction du nouveau bâtiment, délai dû notamment à l'intégration d'un nouveau four à cuisson lente. Le transfert de la seconde ligne commencera dans quinze jours. Son démontage et remontage devraient prendre six semaines, grâce au support technique des ingénieurs du groupe Barilla et au transfert concomitant des salariés qui y travaillent à Grand Pré et participent à sa nouvelle installation. « Cette opération d'envergure n'a pas d'impact social en terme d'emploi, souligne Miloud Benaouda, directeur général de Barilla France. Cette fin d'année, 80 salariés de Grand Pré seront installés ici, soit la moitié de l'effectif du site, et l'autre moitié au printemps 2016, en même temps que la troisième ligne ». La Malterie comptera alors huit lignes de production et quelque 480 employés, pour une capacité de production de 80 000 tonnes annuelles.

La première ligne installée à la nouvelle Malterie est en fonction depuis le 18 mai. Elle va produire 13 à 14 000 tonnes annuelles de pain de mie.

Dans son discours inaugural, le président de Barilla, Guido Barilla, a souligné la pérennisation de la présence en France du groupe italien qui avait acquis Harrys en 2003. 87 millions d'euros ont été investis sur le territoire depuis 2013 pour l'outil industriel, dont 30 millions d'euros pour l'extension et la modernisation du site de la Malterie. Avec une croissance de 6,1% de son chiffre d'affaires, Barilla est aujourd'hui la cinquième entreprise de biens de grande consommation la plus dynamique sur le marché français (données Nielsen, avril 2015). Et Harrys, la sixième marque préférée des français (Brand Footprint Kantar 2015). Ce 15 juin, les familles des salariés ont pu visiter le site. Au total, plus de 900 personnes ont répondu présentes.

Les signataires de l'inauguration de la nouvelle Malterie, de gauche à droite : Sébastien Machet, directeur du site ; Miloud Benaouda, DG de Barilla France ; Guido Barilla, président du groupe Barilla ; Alain Espinasse, préfet de l'Indre ; Claudio Colzani, CEO du groupe Barilla.

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois