Vie des IAA

Œufs : sans repreneur, Matines va cesser son activité

9 juin 2022 - Amelie Dereuder

Le groupe Avril a présenté un accord de cessation amiable de ses activités à ses employés pour sa filiale Matines. Créée en 1985, la société spécialiste des œufs compte 172 salariés sur trois centres de conditionnement à Brugnens (Gers – 34 salariés), Chalamont (Ain – 50 salariés) et Naizin (Morbihan – 48 salariés), un site de stockage à Trémorel (Côtes-d’Armor – 6 salariés) ainsi que deux établissements administratifs à Bruz (Ille-et-Vilaine – 24 salariés) et Saint-Gérand (Morbihan – 10 salariés).

Une reprise en projet pour Naizin

Face à de fortes difficultés financières et en l’absence d’un repreneur qui conserverait tous les emplois, Avril a préféré s’engager dans un projet d’arrêt programmé de ses activités à l’automne 2022. Seul le centre de Naizin a reçu une offre de reprise pour l’usine et le personnel, de la part de Sanders. Le projet prévoit la mise en place d’une activité de prestations de conditionnement d’œufs par une nouvelle société pour le compte de plusieurs entreprises commercialisant des œufs en grande distribution.

Sans autre projet, 114 postes seraient supprimés chez Matines. Avril assure vouloir accompagner les salariés concernés avec des offres de reclassement ou de mobilité, au sein du groupe ou d’entreprises extérieures. Pour les éleveurs partenaires de Matines, la société s’engage à trouver des débouchés de substitution.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois