Pôle de compétitivité

Aquimer sur la sellette

27 avril 2010 - François Morel

Les élus locaux et les professionnels de la filière pêche de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) sont sur le pont, face à la crainte d’une délabellisation "Pôle de compétitivité", visant Aquimer créé en 2005. Fin avril, le gouvernement doit en effet décider de l’avenir des 13 pôles de compétitivité remis en cause lors de l’audit réalisé par la Datar. Chacun pour des raisons différentes.
Le pôle filière halieutique de Boulogne-sur-Mer fait partie de ce groupe. Des doutes ayant été émis sur la capacité de l’industrie de transformation des produits aquatiques à engendrer des innovations, en raison de la taille moyenne de ses entreprises. Ce qui serait, estime t-on en haut lieu, un facteur limitant.

La capacité d’innovation des PME en question

D’une façon générale, les observateurs constatent que les Pôles filières ont été moins bien notés que les pôles multi-sectoriels, à l’exemple de Valorial en Bretagne. On reproche autrement dit, aux nombreuses PME qui constituent la trame de ces filières, de moins innover ou d’avoir une recherche et développement moins structurée. Tout dépend aussi, semble t-il, de la définition que la Datar donne de l’innovation. Faut-il en exclure les innovations de recettes et de packaging ? Alors que celles-ci sont la clé de développement du marché. Au final, et dit directement, veut-on maintenir une ressource halieutique en France ? Et celle-ci mérite t-elle d’être soutenue ? Là encore, il semble qu’à certains, les enjeux paraissent moins importants que des domaines fer de lance tels que les biotechnologies, les TIC, les nanotechnologies, les transports…

Mobilisation générale

Il y a actuellement une mobilisation générale à Boulogne sur Mer, qui est, rappelons-le, le premier port de pêche français mais aussi le premier centre européen de transformation des produits de la mer, avec des infrastructures uniques comme « la gare des marées », l’Université du Littoral, la pépinière Haliocap, le centre d’expérimentation et de Valorisation des produits de la Mer, etc.
Les responsables du Pôle ont donc tenu à plaider la cause d’Aquimer auprès du Ministre de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche. Dans le courrier adressé au Ministre, ils soulignent que « le retrait du label serait un signe dramatique adressé à tout le secteur de la Pêche, dans un contexte sinistré…. ». L’Assocation nationale des industries alimentaire précise que le Pôle Aquimer participe à la plate-forme européenne de recherche « Food for life ». A ses yeux, Boulogne garde une image de pôle dynamique. Sa question est : laisse t-on assez de temps aux pôles pour la mise en place de leurs actions ?

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois