Coopératives : la consolidation se poursuit

22 novembre 2011 - Pierre Christen

Représentation unifiée de 2900 entreprises coopératives agricoles, agroalimentaires et agro-industrielles, Coop de France pèse lourd. En chiffres, le secteur représente 40 % de l’agroalimentaire français et emploie plus de 160 000 salariés. Fort de ce constat, l’assemblée générale annuelle réunissant les 400 délégués d’entreprises de toutes les filières et régions est un moment important.

En amont de cet évènement, Coop de France s’est livré à une analyse de la situation avec pour axe majeur la poursuite de la consolidation des entreprises coopératives agricoles. Le syndicat d’entreprises observe depuis 2008 une dynamique de croissance qui se traduit par des rapprochements d’entreprises notamment entre coopératives. Moins important toutefois qu’en 2010, ce phénomène de consolidation s’est concrétisé en 2011 par 78 opérations sur les dix premiers mois de l’année, dont 38 entre coopératives.

Coop de France décrypte ce phnéomène selon trois axes stratégiques. A l’heure de la mondialisation des échanges, le premier est celui du développement européen et international. Il est illustré par exemple par la montée en puissance de Lur Berri dans Alfesca (Labeyrie) ou le développement de Tereos au Brésil. Second axe, Coop de France observe également un renforcement des leaders coopératifs. Les rapprochements sont plutôt observés dans les secteurs « céréales et approvisionnement » (Champagne Céréales et La Marnaise) et « vin » (création des Vignerons des Cruzières). L’agroalimentaire est aussi représenté avec notamment la fusion ente Elle & Vire et Agrial ou l’absorption de la coopérative du Pays de Gâtine par Eurial.

Troisième axe, et fait remarquable cette année, c’est la confirmation de la tendance aux partenariats économiques entre le secteur coopératif et des entreprises de seconde transformation à capitaux familiaux. Les exemples sont pléthore. C’est par exemple le rachat de Brossard par Jacquet (Limagrain), la prise de contrôle de la Comtesse du Barry par Delpeyrat (Maïsadour), la reprise de Pujol Frères par Arcadie Sud-Ouest (Lur Berri) ou la prise de contrôle de Yoplait (Sodiaal) par le groupe américain General Mills, Sodiaal conservant 49 % du capital.

Au final, le chiffre d’affaires global des entreprises coopératives et de leurs filiales pour 2011 augmente pour atteindre 82,8 Mds€. Le solde entre les acquisitions et les cessions est positif à 444 M€. InVivo, positionné sur les céréales-approvisionnement et la nutrition animale, reste en tête des coopératives françaises avec 4 433 M€ de CA consolidé en 2010. Avec 2631 M€, Sodiaal reste quatrième mais occupe réellement la seconde position avec 4000 M€ si l’on prend en compte l’intégration d’Entremont, qui ne sera une réalité comptable que dans les chiffres 2011. Terrena (3871 M€) et Tereos (3529 M€) sont les deux autres poids lourds agroalimentaires du secteur coopératif.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois