Covid-19 : le secteur de la logistique demande un classement d’utilité publique

19 mars 2020 - Karine Ermenier

Le groupe STEF demande aux autorités de reconnaître toute la supply-chain alimentaire comme "Opérateur d’Importance Vitale". De façon à bénéficier de dispositions exceptionnelles permettant au secteur du transport et de la logistique de poursuivre son activité.

Dans sa lettre aux salariés de l’industrie agroalimentaire, le Ministre de l’économie Bruno Le Maire a omis de faire référence à tout un secteur sans lequel l’approvisionnement des marchandises ne peut être assuré : celui du transport et de la logistique. Le logisticien STEF, par lequel transitent 50 % des produits alimentaires consommés en France sous forme brute ou transformée appelle les autorités à reconnaître toute la chaîne logistique comme "Opérateur d’Importance Vitale".

« Face à la pénurie problématique de gels hydro-alcooliques, de masques et de gants en France, le groupe STEF demande le classement d’utilité publique du secteur du transport et de la logistique des produits alimentaires ainsi que toutes les dispositions qui en découlent », affirme sa direction dans un communiqué.

Car, depuis le début de l’épidémie de Covid-19, le transporteur logisticien a mis en place en France, ainsi que dans d’autres pays européens comme l’Italie et l’Espagne, des plans de continuité spécifiques pour garantir le maintien du cœur de ses activités. Et ce, pour honorer ses engagements auprès de l’industrie agroalimentaire et de la grande distribution.

Cela se traduit par :

  1. L’aménagement du temps de travail et le recours à la polyvalence de ses collaborateurs
  2. La mise en place du télétravail pour les collaborateurs pouvant adopter cette mesure
  3. La mise en œuvre, en accord avec ses clients, de solutions permettant de réduire les contraintes opérationnelles (notamment la limitation des contacts) afin de garantir la continuité du service pour tous et sur tous les territoires.

En complément des règles d’hygiène, le groupe STEF a également pris des mesures supplémentaires comme l’assainissement et le nettoyage renforcés de ses camions et de ses sites et la réorganisation de ses locaux pour respecter la distance de sécurité de plus d’un mètre.

 

 

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois