Selon les données fournies par Nielsen, Les rayons alcools et épicerie sucrée subissent les dynamiques d’achat les plus négatives. Crédit :  AntonioDiaz

Covid-19 : Les produits festifs à la peine

14 avril 2020 - Pierre Christen

Selon les données fournies par Nielsen, Les rayons alcools et épicerie sucrée subissent les dynamiques d’achat les plus négatives.

Les Français n’ont pas le coeur à la fête. La période de confinement a un impact très marqué sur les produits festifs et les catégories plaisir. C’est ce qu’indiquent les données fournies par Nielsen, en évolution valeur sur les semaines du 24 février au 5 avril. Le rayon alcools est sans aucun doute le plus révélateur de la mise en berne des célébrations de toutes sortes. Les ventes de champagne ont reculé de 35 % sur la période. Une tendance qui concerne aussi les apéritifs sans alcool qui ont perdu 15 % et les boissons sans alcool plates en diminution de 11 %.

L’autre rayon emblématique de cette tendance négative est le l’épicerie sucrée qui subit des évolutions contrastées. Selon Nielsen, c’est au sein de ce rayon que certains produits sont parmi les plus en recul depuis un mois et demi : les chewing-gums (-27%), les sucettes (-23%), la confiserie de poche (-17%), les barres de céréales (-17%) ou encore les bonbons(-10%) ,sachant que quatre de ces cinq catégories étaient déjà en recul sur l’ensemble de l’année 2019.

Cependant certaines catégories plaisir résistent. En sucré, les pâtes à tartiner, les chocolats pour enfants, les tablettes de chocolat ou encore la confiserie de chocolat font preuve de dynamisme. Une tendance qui sera à confirmer toutefois à partir des chiffres sur les ventes de la période pascale. La saison 2020 sur les produits typiques de Pâques afficherait un recul des ventes de -33% par rapport 2019.

Selon Nielsen, cette période vient confirmer les tendances négatives de catégories qui souffraient déjà auparavant. « Parmi les quinze familles de produits qui reculent le plus, quatorze étaient déjà en baisse en 2019. Et inversement, parmi les quinze catégories les plus dynamiques, deux tiers étaient déjà en croissance l’an passé​ », commente Emmanuel Fournet, directeur analytique chez Nielsen

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois