Pour répondre à une rupture momentanée d’approvisionnement en bouchons, la marque collective C’est Qui le Patron ?! a fait le choix de repasser sur une brique de lait sans bouchon. Après avoir reçu, en quelques jours, l’approbation de ses coopérateurs et de milliers de consomm’acteurs.

Covid-19 : Pourquoi C’est Qui le Patron ?! enlève le bouchon

30 mars 2020 - Karine Ermenier

Pour faire face à des difficultés d’approvisionnement en emballages rencontrées mi-mars et répondre à la demande importante, la marque collective C’est Qui le Patron ?! a fait le choix de repasser sur une brique de lait sans bouchon. Après avoir reçu l’approbation de ses coopérateurs et de milliers de consomm’acteurs.

A la question « êtes-vous d’accord de passer momentanément d’une brique avec bouchon à une brique sans bouchon sur votre lait C’est Qui Le Patron ?! », 99 % de la communauté de la marque collaborative a répondu par l’affirmative. Ce message a été lancé le 18 mars dernier alors que le fabricant du lait à marque CQLP, à savoir LSDH, connaissait des difficultés d’approvisionnement en emballages. « Ce message a enregistré des records de partage sur les réseaux sociaux. C’est phénoménal !", s’enthousiasme Nicolas Chabanne, fondateur de la marque du consommateur. Les premières briques sans bouchon arriveront dès le 1er avril en magasins. 

« Le problème d’approvisionnement s’est réglé entre-temps, affirme Nicolas Chabanne. Mais, après consultation, passer momentanément sur le sans-bouchon garde tous son sens pour la marque car cela permet d’écouler des stocks d’emballages qui ne disposaient pas du dispositif d'accueil du bouchon. Nous l’avons expliqué en toute transparence à nos 10 000 coopérateurs et à nos consommateurs », explique Nicolas Chabanne.

Écoulement de stocks d'emballages

Il y a deux ans, pour faire face à une augmentation de la demande de lait et pour soutenir les producteurs, la marque CQLP a, en effet, eu recours à des briques de lait sans bouchon, le temps que les lignes d’embouteillages soient mises en place au sein de la laiterie LSDH. Des stocks étaient encore disponibles. Les écouler aujourd’hui permettrait de répondre à la problématique actuelle de demande croissante tout en sauvant 750 000 emballages du gaspillage. La marque, dont l’ADN repose sur la transparence, l’échange permanent avec ses consommateurs et une meilleure rémunération des producteurs, a même diffusé sur son compte Facebook le coût de revient d’un bouchon, soit 1,24 centime par brique économisé qui sera reversé directement aux éleveurs laitiers.

1,24 ct € par brique reversé aux producteurs pour l'absence de bouchon

« Cette possibilité permet de répondre à la forte demande du moment. Côté distributeurs, c’est déjà en bonne voie avec le démarrage de Monoprix et d'Intermarché, avance-t-il. Nous remercions tous nos sociétaires et nos 14 millions d’acheteurs pour les milliers de retours positifs sur les réseaux sociaux. Et nous remercions également la laiterie LSDH pour son soutien et sa grande transparence. Le travail des équipes de cette laiterie qui collectent, sécurisent, conditionnent, livrent est incroyable. Surtout en ces temps tourmentés », ajoute Nicolas Chabanne qui espère, à l’image de la mue opérée sur le rayon laits UHT, que les valeurs défendues par C’est Qui Le Patron !? essaimeront dans tous les rayons. Et au-delà, via d’autres réseaux de distribution. « La co-construction de la marque avec toute la chaîne de valeur fait entrer d’autres énergies, d’autres idées dans la démarche. Tout est ouvert. C’est d’une richesse folle. Ça nous permet de ne rien nous interdire », annonce celui qui, dans quelques jours, présentera une nouvelle initiative d’importance pour la marque. Toujours accompagnée du hashtag  #soutienauxproducteurs.

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois