Cristal Union met le cap sur l’autonomie énergétique

20 juin 2022 - Marjolaine Cérou

Fort de ses résultats en amélioration, le groupe coopératif poursuit sa stratégie de décarbonation.

Le groupe coopératif Cristal Union a présenté le 13 juin dernier ses résultats pour l’année 2021/2022. « Le groupe démontre à nouveau sa solidité avec des résultats en hausse et une rentabilité améliorée », indique Olivier de Bohan, président du Conseil d’administration. Sur l’exercice 2021/2022, le chiffre d’affaires annuel s’élève à 1,8 milliards d’euros, en progression de 6.4 % (+105 M€). « Ces résultats sont le fruit d’une stratégie de transformation entamée depuis la fin des quotas en 2017, soutenue par une réévaluation des prix mondiaux du sucre, de l’alcool et du bioéthanol », poursuit-il. 

La bonne campagne 2021, l’agilité industrielle, la gestion maîtrisée des coûts structurels agricoles et industriels, ainsi que la capacité à saisir les opportunités de marché se traduisent par un Ebitda consolidé en hausse à 206 millions d’euros. « Cela confirme et amplifie le rebond des résultats opérationnels déjà observé sur l’exercice précédent (201 M€ en 2020/21) », indique le groupe.

Le résultat net de Cristal Union atteint 97 millions d’euros, en hausse de 40 %. Fort de ces résultats en amélioration, Cristal Union a pu proposer à ses coopérateurs une rémunération de leurs betteraves en hausse de 4 euros sur 2021/2022, à 29,37 euros la tonne.

Poursuivre la stratégie de décarbonation

Le groupe poursuit en parallèle sa stratégie sur l'autonomie énergétique. « Dans un contexte historique de crise énergétique et de hausse des coûts de production, Cristal Union se donnera les moyens de poursuivre sa stratégie en sécurisant le prix de ses produits », indique le groupe. 

Cette stratégie repose sur deux axes :
- l'accompagnement des coopérateurs vers des pratiques agricoles plus durables, valorisées au travers d’une offre large de produits à forte valeur ajoutée, 
- l’amplification de son plan de décarbonation vers l’autonomie énergétique.

Le plan de décarbonation de Cristal Union a déjà permis, entre 2010 et 2020, de réduire de 15 % les émissions de gaz à effet de serre (-35 % à 2030), de 8 % la consommation d'énergie (-17 % à 2030) et de 65 % l’eau prélevée sur l'ensemble de ses sites. 

Cristal Union repense aussi son mix énergétique pour diminuer sa dépendance aux énergies fossiles et rendre ses sucreries autonomes en énergie en valorisant ses coproduits (résidus de betteraves et effluents industriels). 

« Nos bons résultats confirment une fois de plus la pertinence de notre stratégie lancée depuis plusieurs années. Notre repositionnement sur le marché européen, la réorganisation de notre outil industriel, la forte politique d’investissements avec un effort majeur porté sur la décarbonation de nos activités portent leurs fruits. A l’écoute de nos clients, nous adaptons notre offre commerciale en permanence et nous nous appuyons sur une stratégie d’arbitrages efficiente. Notre groupe est solide, et nos capacités d’investissements préservées nous donnent tous les atouts pour continuer d'écrire l’avenir, en nous projetant vers l'autonomie énergétique de nos sites ! », souligne Xavier Astolfi, directeur général de Cristal Union.
 

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois