Des ventes en hausse de 4 % sur la première semaine de confinement

19 avril 2021 - Karine Ermenier

Les chiffres de vente de NielsenIQ confirment les mouvements migratoires observés lors du week-end de Pâques. Les magasins de la côte atlantique et du Sud-Est sont davantage fréquentés qu’en temps normal, contrairement aux points de vente franciliens.

Après un week-end pascal fortement atypique, la première semaine de confinement, du 5 au 11 avril, confirme une hausse des ventes de 4 % en moyenne par rapport aux premiers mois de l’année. « Sans doute en prévision de davantage de consommation à domicile », analyse NielsenIQ. Mais tous les départements ne sont pas logés à la même enseigne : les magasins franciliens enregistrent ainsi une stabilité de leurs ventes (+ 0,3%) avec même des baisses à Paris et dans les Hauts-de-Seine. Certains départements frontaliers (notamment avec la Suisse) enregistrent également de moins bonnes performances que sur le début d’année. Tandis qu’à l’inverse, les magasins de la côte Atlantique et du Sud-Est enregistrent des chiffres d’affaires en hausse, fréquentés par davantage de clients qu’en temps normal. « Et comme lors du week-end de Pâques (même si à un degré moindre), les points de ventes des stations balnéaires confirment la tendance », relève NielsenIQ. De quoi confirmer une tendance observée les 2 et 3 avril : « les ménages semblent avoir profité de la tolérance du week-end de Pâques pour rejoindre leurs résidences secondaires et autres lieux de confinement », note le panéliste.

 

Process Alimentaire - Offres d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L'AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l'actualitédu secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossierssur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois