Développement durable : des acteurs du volet social

19 octobre 2010 - Isabelle Dulau

Fotolia.com

Le développement durable ne se limite à l’environnement. « Nous sommes engagés dans une problématique si complexe qu’il serait dangereux, sur le long terme, de négliger une approche globale et d’oublier de considérer l’homme et ses aspirations d’aujourd’hui », écrit Corinne Coullet-Demaizière, auteure de « Au-delà de l’écologie ». Mais beaucoup de chefs d’entreprise appréhendent de s’atteler à cette question. « La prise en compte de l’homme au travail n’est pas partagée par tous. C’est souvent une question de représentation. Est-ce que l’entreprise considère que l’être humain est une ressource, c’est-à-dire un facteur de performance, ou un coût ? » estime Elisabeth Tayar, chargée de mission Aract Pays de la Loire. L’ergonome porte un regard particulier sur l’homme au travail. « Comment il fonctionne, comment il opère par rapport aux moyens et aux consignes qu’on lui donne, pourquoi il travaille de cette manière. Croiser les regards sur les conditions de travail est source d’améliorations. Prenez l’exemple d’un concepteur de machine pour qu’elle soit efficace, il va s’intéresser à sa capacité de production, sa vitesse... Et s’il n’a pas eu dans sa formation initiale une autre approche, il n’intègrera pas la personne qui va travailler sur la ligne. Les actions pour la santé, la sécurité seront différentes en fonction de la manière de considérer l’être humain ».

Les entreprises sont plus enclines à réduire leurs déchets, leurs consommations d’eau, d’énergie que d’améliorer les conditions de travail, parce qu’elles perçoivent tout de suite l’intérêt économique et le retour d’image. « Sur les questions environnementales, les clients nous poussent, l’opinion est plus réceptive et nos salariés sont demandeurs, alors que sur les questions de santé au travail, les clients nous posent très peu de questions », s’étonne Murielle Mangin, responsable sécurité environnement d'Elivia (ex-Soviba).

Une autre qualité de dialogue

Cependant, l’essayer c’est l’adopter ! Bertrand Declomesnil, gérant de la société éponyme témoigne : « Je me suis inscrit par obligation dans une action collective sur la responsabilité sociétale en me demandant combien ca allait me coûter. Franchement, je ne regrette absolument pas cette décision. Il y a maintenant une autre qualité de dialogue dans l’entreprise. C’est fou ce qu’on découvre lors des discussions de groupe. La démarche a apporté de la lumière, ouvert des portes. Nous avons réduit d’un tiers les accidents du travail et surtout, arrêté l’idée qu’ils sont une fatalité ». Bertrand Declomesnil y a vu finalement un effet positif.

En juin dernier, le GRI a publié un guide dédié à l’agroalimentaire pour la rédaction des rapports d’activités, il souligne que les critères sociaux en étaient souvent absents. Le même mois, l’ORSE (Observatoire sur la responsabilité sociétale des entreprises) rendait son rapport « Valorisation des pratiques sociales innovantes, voie et moyens de favoriser l’exemplarité » au ministère du travail. Ce dossier est justement bâti sur des exemples, avec comme contexte, la publication de l’Iso 26 000 sur la responsabilité sociétale. D’où notre choix de traiter cinq enjeux à travers des témoignages : la prévention des troubles musculo-squelettiques, gestion de l’âge, intégration du handicap, égalité hommes-femmes, mixité et illestrisme.

Tout le sommaire

  • Retrouvez notre dossier « Développement durable : des acteurs du volet social » dans notre numéro d’octobre 2010.

- Interview : Elisabeth Laville, fondatrice d’Utopies, agence conseil en développement durable
- Iso 26 000 : devenir responsable.
- La prévention des TMS apporte une culture sécurité.
- Des âges et des conditions de travail.
- Intégration du handicap : enjeu éthique et social.
- Coca-Cola milite pour l’égalité hommes/femmes.
- La lutte contre l’illettrisme comme source de progrès.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois