Le groupe européen a déménagé en 2020 son siège social en France à Saint Genis-Laval (69). Crédit : Ecotone.

Ecotone met l’accent sur la biodiversité

2 décembre 2022 - Marjolaine Cérou

Le spécialiste du bio et des alternatives végétales équitables, en France et en Europe, vient de renouveler haut la main sa certification B Corp. Dans son rapport d’impact, le groupe s'est fixé de nouveaux objectifs pour protéger la biodiversité.

Certifié B Corp en 2019, le groupe Ecotone (Alter Eco, Bjorg, Bonneterre, Clipper, etc.) vient de renouveler sa certification avec un score en augmentation (91,7 en 2020 versus 116,5 en 2022), qui le place en tête des entreprises les mieux classées. « Nous avons travaillé avec chaque filiale et chacun de nos collaborateurs pour établir une nouvelle feuille de route et voir comment nous pouvions aller plus loin dans notre démarche», confie Emilie Lowenbach, directrice communication et RSE d'Ecotone. 

Le groupe a notamment construit un plan d’action autour de la mesure et de la préservation de la biodiversité. « C’est un enjeu fort qui prend de plus en plus d’ampleur dans la certification B Corp. L’idée était de dépasser les standards du bio en priorisant les rotations des cultures, en installant des prairies fleuries le long des champs, etc.  », souligne-t-elle. 

Ecotone s’est également donné pour mission de diversifier les espèces végétales disponibles pour l’alimentation humaine. « Seulement neuf variétés végétales (maïs, soja, riz, pommes de terre, blé, huile de palme, sucre de canne, sucre de betterave, manioc) sont retrouvées. L’idée est de favoriser le développement de nouvelles espèces. A l’image du lancement en début d’année du muesli Bjorg aux céréales oubliées », illustre Emilie Lowenbach.

Ecotone s’est ainsi fixé l’objectif d’atteindre d’ici 2030 une part de son chiffre d’affaires de 90 % pour le Bio (actuellement 79 %), et de plus de 95 % pour le végétal. L’entreprise vise également un tiers de ressources stratégiques cultivées avec des pratiques agricoles avancées et deux tiers de ses recettes composées d’ingrédients non standardisés.

20 M€ investis dans les boissons végétales

Le groupe continue d’investir dans son outil industriel. 20 millions d’euros ont été injectés sur son site de production de boissons végétales de Badia Polesine, dans le Nord de l’Italie. Cet investissement a permis la création d’une nouvelle ligne  pour augmenter la production de près de 30 %.

Ecotone a également investi dans son usine de thés en Angleterre dans le but de réduire la quantité d’emballages « et qu’ils soient 100 % recyclables à l’horizon 2025 », commente Emilie Lowenbach.

Une nouvelle usine de torréfaction de café est aussi en cours de construction près de Bordeaux. 

Le Planet-Score dès 2023 sur la marque Bjorg

Ecotone s’engage également dans  la mise en place de l'affichage environnemental « Planet-Score » sur les packagings de sa marque Bjorg, dès le premier trimestre 2023. Ce qui concerne les fourrés-chocolat, le lait d’amande ou encore les mueslis et céréales de petit déjeuner.

" L’affichage environnemental répond aux attentes des consommateurs. Néanmoins, ce dernier doit pouvoir intégrer dans son évaluation et rendre lisible les principaux enjeux : pesticides, climat, biodiversité... Il nous semble essentiel de nous engager et d’appliquer dès aujourd’hui l’affichage environnemental le plus crédible, à savoir le « Planet-Score », pour mieux orienter les consommateurs et consommatrices. Nous sommes fiers de nous mobiliser pour un affichage environnemental clair et ambitieux et d’ouvrir la voie avec l’une de nos marques emblématiques, Bjorg", a déclaré Christophe Barnouin, président d’Ecotone.

 

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois