Iso 22000 : la FCD prête à des audits combinés

Dans le cas des produits à marques de distributeurs (MDD) et des produits premiers prix leur appartenant, les distributeurs ont des responsabilités juridiques renforcées et des obligations spécifiques de contrôle (le distributeur est dans ce cas assimilé au producteur). L’IFS est un référentiel d’audit en sécurité alimentaire qui a été spécifiquement créé pour répondre à ces obligations.

Son objectif est de mutualiser les audits des différentes enseignes présentes en France, en Allemagne, et dans d’autres pays, et donc de diminuer le nombre d’audits des distributeurs chez leurs fournisseurs. La distribution est ainsi la première profession à mettre en place une démarche de simplification, d’élimination des redondances et donc de diminution du temps consacré à ces audits.

L’ISO 22000 est une norme de système de management de la sécurité alimentaire intéressante et utile pour aider les industriels à la mise en place de leur système de sécurité alimentaire. Toutefois, elle ne permet pas de répondre aux responsabilités et aux obligations spécifiques de contrôles qu’ont les distributeurs pour les produits MDD et premiers prix leur appartenant (absence de maîtrise du contenu du référentiel, de son protocole, de la qualité et de la compétence des auditeurs, etc.). De plus, l’ISO 22000 ne répond pas de manière complète aux exigences des distributeurs en matière de sécurité et de qualité : il manque par exemple l’évaluation de la satisfaction du client, la recherche et le développement, les bonnes pratiques spécifiques de fabrication et d’hygiène permettant de garantir des exigences de moyens minimales en matière de sécurité alimentaire.

Ainsi, pour les produits MDD et les premiers prix, les distributeurs membres de la Fédération continueront de demander et de reconnaître l’IFS.

Toutefois, afin de rationaliser davantage les audits pour les industriels souhaitant obtenir plusieurs certifications, les enseignes de la FCD poursuivront leur participation active aux réflexions internationales sur la possibilité d’audits combinés, comme elles l’ont fait avec le BRC (British Retail Consortium). Pour les enseignes françaises, les audits combinés constituent en effet une voie à emprunter tant que, ni la qualité des audits IFS, ni la confiance qu’elles attribuent à un rapport et un certificat IFS ne soient altérées.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois