Le 9 octobre, lors de Meet'in Agro, le groupe Jean Hénaff a reçu le prix de l'Usine alimentaire durable 2019. Au centre : Loïc Hénaff, président du directoire du groupe Jean Hénaff, entouré de Pierre Christen, rédacteur en chef du magazine Process Alimentaire, et d'Olivier de Hoest, responsable commercial d'Essor Agro.

Jean Hénaff lauréat du Prix de l'Usine Alimentaire Durable 2019

10 octobre 2019 - Pierre Christen

Le 9 octobre, le groupe Jean Hénaff a reçu le Prix de l’Usine Alimentaire Durable 2019 pour son exemplarité dans tous les domaines du développement durable. Organisé par le magazine Process Alimentaire et le salon CFIA, avec le soutien d'Essor Agro, le prix a été remis au Palais Brongniart à Paris lors de l'événement Meet'in Agro

Organisé par le magazine Process Alimentaire et le salon CFIA, avec le soutien d'Essor Agro, le prix de l’Usine alimentaire durable 2019 a été décerné au groupe Jean Hénaff lors de l'événement Meet'in Agro. Pour cette 9ème édition, cinq finalistes avaient été pré-sélectionnés par un jury d’experts et de journalistes : Bonduelle, Ethiquable, Jean Hénaff, Les Prés Rient Bio et Orangina Suntory France. Cette sélection a été soumise aux votes de la communauté des professionnels de l’agroalimentaire. Plus de 1000 votants ont été enregistrés. Le groupe Jean Hénaff a été désigné lauréat du prix, avec 39% des suffrages, pour son engagement dans tous les domaines du développement durable. Ont été pris en compte notamment la performance énergétique des process et des bâtiments, l’économie d’eau, la réduction des déchets, l’éco-conception des emballages, la formulation responsable et la responsabilité sociétale.

Le groupe Jean Hénaff s’est distingué grâce à Be Good 2030, une démarche structurante qu’il vient de mettre en place. « Be Good 2030 fait référence au produire mieux et à nos origines bigoudènes. C’est une stratégie responsable pour un impact positif », a souligné Loïc Hénaff, président du directoire.

Cette démarche est bâtie sur 5 piliers :

- la protection de l’environnement breton,

- l’engagement de la communauté Hénaff,

- le caractère pionnier d’un territoire à la pointe,

- le respect des animaux et du vivant,

- et l’exigence qualitative pour l’ensemble des produits

72 objectifs mesurables

Au total, ce sont 14 engagements prioritaires, 36 axes de travail et 72 objectifs mesurables qui seront suivis afin de s’assurer de leur bonne mise en œuvre. A titre d’exemple, l’objectif est de passer de 84 % de déchets valorisés actuellement sur le site de Pouldreuzic (29), à un idéal de 100 %. Et d'atteindre 100 % d'achats locaux contre 76 % aujourd'hui. Les approvisionnements en viande du groupe sous signe de qualité devront eux aussi tendre vers 100 % en 2030. Ils représentent actuellement 26 % à Pouldreuzic et 100 % chez Kervern, le fabricant de charcuteries bio racheté en 2018.

La stratégie Be Good 2030 se décline aussi sous forme de quatre communautés de progrès. Celles-ci ont été créées avec les partenaires-fournisseurs des principales matières premières utilisées par le groupe : le poisson, grâce à un partenariat noué avec l’armement lorientais APAK fin 2018, les algues dans le cadre de l’activité GlobeXplore (filiale de Hénaff depuis 2017), le poivre bio avec la coopérative CEPIBA à Sao Tomé-et-Principe en Afrique et le porc en vif avec la coopérative Evel’Up. Co-construit avec les 14 éleveurs partenaires, le plan de progrès porc prend des engagements forts, notamment sur le bien-être animal.

« Ce que nous avons réussi à faire c’est construire une stratégie qui mêle nos engagements RSE et nos ambitions très concrètes de business », a conclut Loïc Hénaff.

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois