L’Adria relancée

C’est un signal encourageant pour l’avenir de l’Adria et sa stratégie de développement : « La dynamique que nous avons fait naître autour de l’Adria, avec ceux qui ont cru en son avenir, a payé. La décision du TGI de Quimper nous permet un nouveau départ, a déclaré Jean Le Lez président du directoire de l’Adria. Avec le comité de surveillance et l’ équipe de l’Adria, nous avons tracé un projet d’entreprise dont l’avenir raisonné hissera vers le haut l’expertise agroalimentaire quimpéroise. Parmi les prochains objectifs, les labellisations en tant que centre technique agroalimentaire et centre de ressources technologiques, devront placer clairement l’Adria dans le paysage national de l’expertise, de la formation et de la recherche agroalimentaire ».

plan de sauvegarde

L’Adria s’est placée en avril 2006 dans le cadre d’une procédure de sauvegarde afin de mettre en œuvre un plan de restructuration qui a conduit à :
- La définition d’une stratégie centrée sur ses missions fondatrices : recherche, formation et accompagnement des entreprises.
- L’indépendance juridique et financière de deux filiales (Adria Laboratoires et Adria Senso vendues respectivement au groupe Carso et à Adiv Marketing), soit, au total, un apport de 843 000 euros Ces deux entreprises restent sur le site de Quimper et sont actuellement locataires de l’Adria.
- Au rachat par Quimper Communauté du hall technologique dans le cadre de son projet de pépinière de l’innovation, pour une somme de 700 000 euros.
- Un ajustement des effectifs afin de mettre en adéquation ressources humaines et plan de charges. Dix licenciements, deux départs et un transfert majoritairement sur des postes transversaux achèvent la restructuration. Aujourd'hui l'association emploie 42 personnes, contre 55 il y a un an.

des industriels très impliqués

Rien n'aurait été possible sans le soutien des collectivités qui ont apporté des fonds (600 000 euros pour la région et 170 000 euros pour le département), des salariés, ainsi que de nouvelles instances dirigeantes. Le directoire composé de sept membres industriels, élu fin juin 2006, s'est fortement impliqué dans ce redressement. FAI, Copri, Cecab, Mer-Alliance, Bertel-Galett, Bonduelle et Even ont mouillé le maillot en associant des compétences de managers d'entreprise et d'autres plus techniques.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois