NF EN 16001

L’efficacité énergétique enfin normalisée

7 juillet 2009 - Josselin Moreau

Pour l’Agence international de l’énergie (AIE), 56% du potentiel d’abattement du CO2 mondial d’ici à 2030 est possible grâce aux travaux d’amélioration de l’efficacité énergétique.

Elle était attendue pour la rentrée. Elle a finalement été publiée le 1er juillet 2009. La norme européenne NF EN 16001 définit les exigences du système de management de l’énergie accompagnées de recommandations de mise en œuvre. Parmi les points abordés, on trouve la nécessite d’une politique énergétique adaptés aux usages, établie à partir d’un diagnostic qui permet d’identifier les postes les plus consommateurs et ceux aux plus forts potentiels de réduction. La norme européenne EN 16001 est compatible avec d’autres systèmes de management, en particulier l’ISO 14001 (management environnemental). Au niveau international, son application doit permettre aux industriels d’anticiper la norme internationale ISO 50001 « Système de management de l'énergie » dont la publication est prévue pour fin 2010.

Jusqu’à 22% d’économie d’énergie

« Le management peut apporter entre 5 et 22% d’économies d’énergie dans les entreprises des pays développés », précise Catherine Moutet, responsable développement, énergie et transport logistique à l’Afnor. La norme NF EN 16001 est donc un outil important qui vise à aider les industriels à réaliser des économies d’énergie et à anticiper la future réglementation dans ce domaine. « Car il existe souvent de nombreuses actions qu’il est possible de mettre en œuvre à court terme en matière d’efficacité énergétique, pourvu que la culture de l’entreprise change », complète Catherine Moutet. Il faut par exemple introduire de façon systématique le comptage de l’énergie pour voir à quels postes les consommations sont associées. Bien sûr, à plus long terme, il faut continuer de travailler sur les processus de production, les technologies moins gourmandes en carbone ou plus économes, les installations de mutualisation logistiques et de stockage, les nouvelles voies de valorisation des co- et sous-produits agricoles.

Ne pas négliger les actions à court terme

Économie d’énergie rime aussi souvent avec lutte contre le réchauffement climatique. « Selon les derniers chiffres présentés au sommet du G8 à Rome en mai dernier par l’Agence international de l’énergie (AIE), organisme émanant de l’ Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), 56% du potentiel d’abattement du CO2 mondial d’ici à 2030 est possible grâce aux travaux d’amélioration de l’efficacité énergétique », explique Caherine Moutet. Pour l’Agence, 82% des émissions de gaz à effet de serre (GES) sont actuellement liés à l’énergie dans les pays membres de l’OCDE, contre 59% dans les pays en voie de développement. Ce qui incite l’AIE à préconiser une stratégie commune pour diversifier les voies de production énergétique et limiter les consommations. L’Agence fixe un seuil cible sur un scénario à horizon 2030 : ne pas aller au delà de +2°C de réchauffement climatique ou 450 ppm de CO2 atmosphérique. L’Agence précise aussi que 97% des augmentations projetées d’émissions de gaz à effet de serre auront pour origine d’ici 2030 les pays non membres de l’OCDE comme la Chine, l’Inde et les pays du Moyen-Orient.

La nouvelle donne

En France, parmi les initiatives pilotes déjà entamées dans le domaine de l’efficacité énergétique, quatorze industriels bretons ont collaboré depuis 2007 à la mise en place d’un guide de bonnes pratiques pour réaliser un diagnostic énergétique dans leurs usines agroalimentaires (lire Process alimentaire n°1258, avril 2009, p. 58). Présenté en mars 2009 lors du Cfia de Rennes, le projet - important au niveau de la région qui est très vulnérable quant à la fourniture en énergie – a été soutenu par l’Association bretonne des industriels de l’agroalimentaire (ABEA), l’Ademe et l’Afnor. Il a permis de donner une photographie des consommations des entreprises partenaires. Sept sites industriels ont été accompagnés jusqu’à l’analyse détaillée et la recherche de solutions d’amélioration.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois