Interprofession

La filière avicole se mobilise pour promouvoir la volaille française

17 mars 2005 - François Morel

Un nouveau logo "Volaille française" va faire son apparition dans les linéaires, à l'instar des logos mis en place pour la viande bovine ou porcine ; mais pour des raisons différentes. 2002 et 2003 ont été "des années délicates" pour la production avicole en France. Tandis que 2004 a vu une stabilisation (-0,1%) de la consommation. La tendance se confirme pour 2005 : les premières prévisions tablent sur une hausse de +0,6%. La volaille représente aujourd'hui 26% des achats de viande des français et leur consommation moyenne est de 23,4 kg / habitant / an (consommation moyenne en Europe : 22,2 kg).

la volaille ne fait plus rêver

Des études consommateurs (CSA / Ofival) auxquelles l'APVF a participé, entre octobre 2004 et février 2005, révèle que si les consommateurs sont confiants dans la qualité et la sécurité des produits français, par contre, la viande de volaille ne les fait plus rêver. La filière a donc décidé de fédérer ses actions et de créer l'APVF pour enrayer le risque de banalisation de sa consommation et réagir face à la concurrence accrue des produits d'importation (voir repères).

les moyens mis en oeuvre

Représentant l'ensemble du secteur (depuis les accouveurs et les éleveurs jusqu'aux industriels), l'Association s'engage dans une démarche d'information sur ses produits. Avec les moyens suivants :
- Une identité visuelle (logo) qui permet au consommateur d'identifier l'origine et l'assurance qualité française sur l'étiquetage des produits en magasin ;
- Un site Internet : www.volaille-française.fr mis en ligne prochainement;
- Des "newsletters" à destination des clients, afin de mieux les associer à sa démarche de valorisation de la volaille française;
- Un bureau de presse pour informer les médias sur les atouts gastronomiques et santé des produits de provenance française.

Repères>> La France est le premier producteur européen de volailles avec près de 2 millions de tonnes en 2004. La filière avicole nationale représente aujourd'hui 15000 éleveurs et 50000 salariés.>> Au niveau des garanties apportées en matière de qualité par "volaille française", notre confrère Filières avicoles cite pêle-mêle : "l'absence de facteurs de croissance , d'additifs ou même de certains antibiotiques curatifs utilisés en Thaïlande ou au Brésil, mais interdits en Europe. ; les chartes sanitaires du SNA et du Cidef (contrat de progrès) spécifiques à la France ; l'alimentation 100 % végétale et la prise en charge de l'élimination des co-produits qui en résulte; le respect de plus en plus drastique des normes environnementales, etc."

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois