Emballage

Labellisation d'un projet de création d’emballages biodégradables

Le projet Emabio, déposé par le pôle de compétitivité Plastipolis, a été retenu le 20 mars 2007 pour bénéficier d’un financement de l’Etat, à l’issue de son 3 ème appel à projets du fonds unique.
Ce projet de recherche et développement, programmé sur 3 ans, vise à créer un nouveau type d’emballages biodégradables adaptés à l’agroalimentaire, s’inscrivant dans une perspective de développement durable et d’usage non alimentaire des productions agricoles pour l’environnement.
Emabio repose sur un partenariat privilégié entre l’enseignement supérieur, la recherche et les entreprises, et permet de fédérer et de mettre en réseau les compétences et les territoires de la région Rhône-Alpes et des régions Champagne - Ardennes. Porté par le Syndicat Mixte du Technopole Alimentec (SMTA), il sera piloté dans son déploiement par l’entreprise Plastiques RG (Groupe G Pack) , en partenariat avec les industriels Clextral, Ceregrain Distribution, Rovip, MPR Polymers, et les centres techniques et laboratoires du Pôle Européen de Plasturgie, du SMTA, de l’unité Mixte de Recherche « Fractionnement des Agro-Ressources et Emballage (UMR FARE) de l’INRA, du Laboratoire LRGIA (Université Claude Bernard Lyon), et du Centre Technique de la Conservation des Produits Agricoles (CTCPA).

2 axes : matériaux rigides et emballages actifs

Emabio portera sur deux principaux axes de recherche : le développement de matériaux rigides à matrice de farine de maïs et la création d’emballages actifs relargueurs à base de polymères naturels.

1/ Le développement de matériaux rigides, injectés ou thermoformés sera centré sur l’utilisation d’une matière première de faible coût, une farine de maïs.
Ce projet comportera un volet recherche / développement sur les matériaux injectés, pour lesquels les verrous technologiques seront définis par ingénierie reverse. Il sera réalisé en partenariat avec des PME volontaires qui testeront sur leurs applications un ensemble de formulations de matériaux rigides définies à partir de l’état actuel des connaissances
Un volet recherche fondamentale sera centré sur le thermoformage

2/ Les emballages actifs, coatings ou en masse relargueurs à base de polymères naturels, seront réalisés à partir d’amidon pur, non ou peu plastifié. La mise au point de ces matériaux s’inscrira dans les conditions réglementaires et normatives de leur utilisation. Les notions de biodégradabilité, contamination microbiologique et chimique, et sécurité alimentaire seront plus particulièrement abordées dans le cadre de ces travaux.

Plastipolis au cœur de la plasturgie française

Situé en Rhône Alpes et en Franche Comté, Plastipolis a été créé en juillet 2005. Le pôle de plasturgie française représente 1/3 de l’activité de l’hexagone qui se situe en deuxième rang européen.
Il s’est assigné 4 principaux objectifs :
- Acquérir des avantages compétitifs en termes de coût, qualité et de propriétés intrinsèques des produits pour l’ensemble de la filière
- Amener les PME(s) à la Recherche, le Développement et l’Innovation par la mise en réseau avec les centres de recherche et formation
- Permettre à la plasturgie Française de « monter en gamme » et de trouver de nouvelles applications par l’innovation technologique
- Développer des actions communes interpoles et européennes
En réunissant PME, grands groupes, centres de R&D et centres de formation, Plastipolis s’articule autour de 3 axes majeurs de recherche “Haute Technologie” et un axe tourné vers de nouveaux marchés en “rupture technologique”, ainsi qu’autour de deux axes transversaux.
Chaque axe de recherche est piloté en binôme par un centre de recherche et un partenaire industriel, Plastipolis permet de travailler en synergie sur :
- La maîtrise des matériaux
- La maîtrise des procédés de fabrication
- Les composites thermo-plastiques et thermo-durcissables
- Le « plastique intelligent » utilisant les avancées des nanotechnologies
- L’emballage biodégradable et les biomatériaux
- Les propriétés sensorielles des plastiques
L’ensemble de ces axes de recherche représente une cinquantaine de projets sur 6 ans pour 120 millions d'euros.
Plastipolis représente aujourd’hui 33 000 salariés, 1 000 entreprises, 8 milliards d’euros de chiffre d’affaires, 2 400 personnes en équipes R&D, 260 étudiants plasturgistes, 150 000 heures de formation continue et 4 000 stagiaires

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois