Le Cfia Metz joue l’atout européen

SAMSUNG DIGITAL CAMERA

 

La première édition du Cfia Metz a ouvert ses portes ce matin et jusqu’à jeudi. Avec près de 300 exposants, il veut devenir l’événement agroalimentaire du Grand Est pour donner plus de la visibilité à la région.

Douze ans après la création du Carrefour des fournisseurs de l’industrie agroalimentaire de Rennes (13e édition en 2009), la première édition du Cfia Metz vient d’ouvrir ses portes ce matin au parc des expositions de la Préfecture de Moselle. Il réunit près de 300 exposants équipementiers, fournisseurs et prestataires de services pour trois jours d’affaires et de rencontres. L’exposition s’accompagne, comme à Rennes, d’un programme de conférences.

 

La proximité dans les régions

Agor, organisateur du salon, va ainsi jusqu’au bout de sa logique : jouer la carte de la proximité dans les régions à fort potentiel de visiteurs. C’est ce qui a déterminé le choix du Grand Ouest (Pays de la Loire, Bretagne, Basse-Normandie), avec le succès que l’on sait. Agor reprend le même concept au cœur du Grand Est (Lorraine, Alsace, Champagne-Ardenne et Franche Comté) sur une périodicité bisannuelle.

Le projet de Cfia Metz est accueilli favorablement par la région. Le succès attendu devrait s’appuyer sur deux atouts : la proximité qui permettra aux cadres des PME du Grand Est et des pays limitrophes (position centrale de Metz à proximité des frontières) de se déplacer plus facilement. Le Pôle agroalimentaire lorrain est persuadé, en outre, que cet événement va donner de la visibilité à la région, celle-ci bénéficiant d’une situation géographique intéressante au plan européen.

 

Un projet bienvenu

L’autre atout du Cfia Metz est son concept même, à savoir des stands nombreux, de taille limitée, qui favorisent la convivialité et le « business ». C’est un modèle de salon efficace : une demi-journée peut suffire pour rencontrer quelques sociétés ou étudier un projet. L’offre a aussi l’avantage d’être claire, répartie entre trois pôles : équipements & procédés, ingrédients & PAI, emballages & conditionnement/manutention. De quoi faire son marché d’idées et de solutions, sans compter le programme des conférences qui servent à nourrir la réflexion sur les tendances du marché. Dans le contexte actuel, toute l’attention est portée sur les coûts : en eau, énergie, consommables, matières premières. Pour les industries agroalimentaires de l’Est, la veille passera aussi désormais par le Cfia de Metz.

 

Retrouvez l’avant-première du Cfia Metz dans le numéro d’octobre de Process alimentaire (n°1263), avec un gros plan sur les régions Champagne-Ardenne, Alsace et Lorraine.

 

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois