Recherche

Le PNRA à l’heure du bilan

17 mars 2009 - Anne-Katell Mousset

"Les acides gras trans issus de la matière grasse laitière ne possèdent pas d’effets délétères sur la sensibilité à l’insuline. Ils présentent même un effet bénéfique sur l’insulino-résistance induite par l’acide palmitique", indique Jean-Michel Chardigny.

"Nous avons mis en évidence de nouveaux mécanismes de virulence de B. cereus, avec une interaction directe de la bactérie sur la cellule et non par le biais de toxines", précise Christophe N’Guyen-The de l’INRA d’Avignon

Lors du colloque final du Programme national de recherche en alimentation et nutrition Humaine (PNRA) organisé les 10 et 11 mai derniers à Paris, Jacqueline Lecourtier, présidente de l’Agence nationale de la recherche a présenté (ANRà a présenté un bilan positif de ce plan. L’afflux important de dossiers venant des laboratoires de recherche mais également des pôles de compétitivité a permis la sélection de projets très divers. Dix-huit d’entre eux ont été présentés lors de ce colloque, dont la moitié étaient cofinancés par des industriels. Zoom sur deux programmes : TRANSQUAL sur l’axe thématique « nutrition » et B CEREUS sur le thème de la « qualité et sécurité des aliments ».

Programme TRANSQUAL : les effets sur la santé des acides gras trans naturels

Le programme TRANSQUAL est au cœur du débat sur les acides gras trans (AGT) et leurs effets sur la santé. Certains pays légifère déjà quant à l’interdiction des AGT en restauration collective car il est établi que ceux présents dans les graisses végétales hydrogénées augmentent le risque de maladies cardio-vasculaires. Mais quant est-il de leurs « cousins », les AGT naturels présents dans les produits laitiers ?
Face au manque de données et d’études scientifiques, l’équipe du professeur Jean-Michel Chardigny de l’INRA de Clermont-Ferrand s’est intéressée aux AGT tel que l’acide vaccénique, issus des ruminants.
Le programme a permis de différencier les effets sur la santé des acides gras transen fonction de leur origine, naturelle ou technologique.
Les conclusions de l’étude ont montré que les AGT d’origine naturelle n’avaient pas d’effets néfastes sur la santé au contraire des AGT technologiques qui augmentent le risque de maladies cardiovasculaires.
Quant à leurs rôles dans le diabète, les résultats sont surprenants. Les AGT issus de la matière grasse laitière ne possèdent pas d’effets délétères sur la sensibilité à l’insuline. « Ils présentent même un effet bénéfique sur l’insulino-résistance induite par l’acide palmitique » indique Jean-Michel Chardigny.
Ces nouvelles données vont être prises en compte par l’Afssa dans l’évaluation du risque lié aux AGT. Plusieurs pays européens comme le Danemark font déjà la différence en excluant les AGT d’origine naturelle de la législation limitant le taux d’AGT dans les aliments.

Programme B CEREUS : surveillance d’un pathogène émergent

Bacillus cereus est, en France, la quatrième cause de toxi-infection alimentaire collective (TIAC). Bactérie pathogène et thermorésistante, son impact serait cependant sous-estimé. Le programme mené par le Professeur Christophe N’Guyen-The de l’INRA d’Avignon s’intéressait à l’évaluation du risque d’émergence de B. cereus en fonction du process de production.
Les résultats obtenus ont permis une meilleure connaissance des TIAC à B. cereus notamment avec la découverte de l’émergence d’un groupe génétique virulent. En effet, plusieurs études ont montré la capacité de certaines souches à produire des biofilms en absence d’oxygène.
Jusqu’ici on estimait la formation de biofilms par B. cereus possible seulement en présence d’oxygène. La persistance des spores dans les équipements de transformations peut s’expliquer par la présence d’une glyco-protéine. Ces nouvelles données sont notamment à prendre en compte pour les procédures de nettoyages des canalisations.
Des nouveaux mécanismes de virulence de la bactérie ont également été mis en évidence, avec une interaction directe de la bactérie sur la cellule et non par le biais de toxines.
Toutes ces données ont permis le développement d’outils informatiques pour les industriels. Ils permettent de modéliser l’exposition au danger microbiologique à B. cereus en fonction du procédé utilisé.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois