Le retour des achats de précaution

2 novembre 2020 - Pierre Christen

Selon Nielsen, les ventes de produits de première nécessité, pâtes et farine en tête, se sont emballées dès le mercredi 28 octobre, avant la déclaration présidentielle. Les achats de stockage par une partie des Français ont même commencé dès la mise en place du couvre-feu.

La ruée vers certains produits en grande distribution a commencé, avant même la déclaration présidentielle du mercredi 28 octobre. C’est le constat que l’on peut établir à partir des données fournies par le panéliste Nielsen. « Comme au mois de mars, les magasins doivent de nouveau faire face à des achats de précaution », affirme Elodie Thevenet, consultant Nielsen OSA. En réaction aux premiers articles sur le projet de confinement, publiés dès le mardi 27 octobre, les ventes de farine et de pâtes se sont emballées, avec des hausses des ventes de l’ordre de, respectivement, + 456 % et + 212 %, comparativement aux mêmes jours en 2019.

Cependant, les ruptures en magasins ne devraient pas être aussi importantes que lors du premier confinement. « Les montées en stocks ont été anticipées et les enseignements tirés lors de la première vague devraient aussi aider à s’adapter à nouveau et tenir bon », souligne l’experte.

Évolution des ventes (volume) par rapport au même jour 2019Lundi 26 octobreMardi 27 octobreMercredi 28 octobre
Farine+ 72 %+ 157 %+ 456 %
Pâtes+ 21 %+ 69 %+ 262 %

Il n’empêche que le e-commerce est lui aussi entré en ébullition, avec des ruptures importantes constatées dans les premières heures du confinement sur les pâtes et le riz. Nielsen indique que le jeudi 29 octobre, certaines enseignes avaient plus du tiers de références manquantes, contre 7 % seulement le mercredi.

Les prémices dès le 20 octobre

Selon les données Nielsen (arrêtés au dimanche 25 octobre), les prémices de l’effet de la seconde vague sur les comportements d’achat se sont faits ressentir dès le 20 octobre. Le couvre-feu mis en place sur certains territoires à partir du samedi 17 octobre puis étendu à 54 départements le samedi 24 octobre avait déjà incité une partie des Français à augmenter les achats de première nécessité dans une logique de stockage.

Sur la semaine allant du 18 au 25 octobre, la progression des ventes de glaces (+11 % en valeur par rapport à 2019) comme celles de produits salés surgelés (+ 9 %) tendent à montrer le retour des comportements de précaution.  Le rayon épicerie salée n’est pas en reste avec une hausse des ventes de 8 % sur la semaine, et même de 11 % le vendredi 23 octobre. Quant aux pâtes, aliment symbole des achats de précaution, la croissance du marché en grande distribution est de 18 % sur la semaine, et même de 24 % le vendredi. Des niveaux significatifs, encore loin des progressions records (+ 100 %) enregistrés sur la première quinzaine de mars.

ELO Emballage - 09 & 10 décembre 2020

ELO EMBALLAGE

Participez aux 1ères rencontres
connectées de l'emballage

09 & 10 décembre 2020

● 7 webconférences thématiques
● Un espace d’exposition

Accès visiteur gratuit sur simple inscription