Les 4 lauréats des Trophées de l'Innovation du CFIA 2019

13 mars 2019 - Karine Ermenier - Pierre Christen

Les représentants des lauréats des Trophées de l'Innovation du CFIA 2019, lors de la soirée du salon mardi 12 mars 2019 au Parc Expo de Rennes Aéroport : Sébastien Pierron, responsable commercial BVP Food chez AMI Ingrédients, Vincent Denyset, référent applications alimentaires pour GEA, Eric Bertrand, chef de produit pour Mettler Toledo et Thomas Lagourgue, président de Tremark.

Le 12 mars dernier, la soirée du salon CFIA a mis à l'honneur les lauréats des Trophées de l'Innovation dans les quatre catégories : Équipements & Procédés, Ingrédients & PAI, Emballages & Conditionnement, et Qualité-Hygiène-Sécurité-Environnement. Ces solutions ont été présentées le 12 février à Rennes à un jury d'industriels, d'experts et de journalistes, dont Karine Ermenier et Pierre Christen de Process Alimentaire. Retour sur les arguments qui ont fait la différence.

Catégorie Équipements & Procédés : système Callifreeze de pilotage de surgélateur, par GEA

Est-ce que le contrôle de la température à cœur d'un produit réalisé en sortie de surgélateur est un bon indicateur de la surgélation ? Pour les experts de GEA, la réponse est non. Si l'on revient aux fondamentaux de la thermodynamique, il y a une faible dépendance entre la température et le taux de surgélation. C'est pourquoi l'équipementier a développé le système Callifreeze qui repose sur des sondes capables de mesurer en ligne le taux d'eau cristallisée dans le produit. A la clef, des profils permettant d'améliorer les barèmes de congélation. En effet, le système actuel de contrôle ponctuel et manuel amène à prendre des marges de sécurité, qui conduisent à sur-surgeler. Callifreeze permet au contraire de répondre aux spécifications avec un minimum de consommations d'énergie. Une application sur des cordons bleus a suscité un retour sur investissement de moins de deux ans. Le jury a été séduit par les gains de performance énergétique fournis par cette solution. Et par la possibilité offerte à terme de piloter plus finement les lignes de surgélation.

Catégorie Qualité, Hygiène, Sécurité, Environnement : test automatisé de détecteur de métaux, par Mettler Toledo

Développé par Mettler Toledo, ce système automatise et certifie le contrôle des détecteurs de métaux de l'équipementier, installés sur des process alimentés par chute gravitaire ou sur des ensacheuses verticales. Une solution plus rapide et plus "validable" que la procédure manuelle. Car les tests répétitifs sont toujours effectués de la même façon. Le système apporte un gain de temps : 30-40 s contre 3-4 min en manuel, avec un seul opérateur. Surtout, il permet de garantir la performance en assurant que la bille passe bien au centre de l'appareil, qui est le point où la détection est la plus faible. Le jury a souligné le caractère ingénieux du système, son coût abordable et sa capacité à sécuriser une tâche parfois dangereuse, car réalisée en hauteur.

Catégorie Emballages & Conditionnements : la sertisseuse à cames électroniques pour boîtes de forme de Tremark

Les sertisseuses actuelles sont toutes conçues, depuis des décennies, avec des cames mécaniques qui permettent de définir la trajectoire des molettes de sertissage. Or, ces molettes, qui viennent décrire le contour des boîtes pour les fermer, sont difficiles à régler, surtout sur les boîtes non rondes. D’autant que les compétences de sertisseurs manquent sur le marché. Pour faciliter ces réglages et les rendre beaucoup plus précis, Tremark a développé sa sertisseuse motorisée, première du genre pour les boîtes de forme. Trois moteurs synchronisés déplacent les molettes et il suffit de changer la programmation sur l’écran de la machine pour changer la trajectoire, grâce à une came électronique. D’abord étonné que la technologie n’ait pas encore été développée sur ce type de machines, le jury a apprécié tous ses avantages : facilité et précision de réglages, réduction possible de l’épaisseur des boîtes, possibilité d’augmenter les cadences jusqu’à 120 boîtes/min, gains conséquents en maintenance et en temps de changements de formats sur les lignes.

Catégorie Ingrédients & PAI : l’agent texturant Meltec distribué par AMI Ingrédients, en remplacement des sirops de sucre

Comment texturer des barres de céréales, par exemple, sans ajouter de sucres ? AMI Ingrédients propose une solution à travers la distribution du Meltec breveté par l’Italien Hi-Food. Il s’agit d’un agent texturant riche en fibres (72 %) à la texture sirupeuse qui permet de réduire le sucre de 30 à 50 % dans les fourrages, d’abaisser le point de congélation des glaces, de stabiliser des sauces, etc. Il améliore aussi la stabilité des fourrages de fruits avant cuisson, limite l’apparition de gros cristaux dans les glaces, améliore la résistance des produits à la casse. Le jury du CFIA a relevé l’intérêt de cette solution vis-à-vis du Nutri-Score, passant de D à C, par exemple, pour une barre de céréales ou de C à B pour une génoise. L’autre atout réside dans l’étiquetage clean label du produit qui se fait sous forme de « fibres végétales de maïs et de pois chiches ».

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois