Démarches innovantes

Les 5 industriels de l'année 2010

23 novembre 2010 - La rédaction

  • Les 5 industriels de l'année 2010

    • Alain Guillemin, directeur général du groupe Terrena : « Ma conviction est que les contraintes nouvelles sont des opportunités et offrent de nouveaux moteurs de compétitivité »

      CATÉGORIE STRATÉGIE. Alain Guillemin, directeur général du groupe Terrena : « Ma conviction est que les contraintes nouvelles sont des opportunités et offrent de nouveaux moteurs de compétitivité ».

      • Le contexte. Les coopératives agricoles françaises souffrent d’une taille critique insuffisante, d’un modèle économique centré sur le marché national et d’un mono-circuit de distribution (la GMS). Alors qu’au niveau international, de grands groupes se structurent.
      • Les actions. Terrena a développé une stratégie d’alliance et de croissance pour atteindre une taille critique au niveau national, voire européen. Concernant la production agricole, la coopérative change ses modes culturaux en agriculture écologiquement intensive (AEI).
    • Barbara Bidan, responsable nutrition, groupe Fleury Michon : « Notre engagement nutritionnel nous incite à parfaire nos formulations »

      CATÉGORIE NUTRITION. Barbara Bidan, responsable nutrition, groupe Fleury Michon : « Notre engagement nutritionnel nous incite à parfaire nos formulations ».

      • Le contexte. Les campagnes de santé publique se sont accentuées depuis dix ans en France, mais les maladies liées à l’alimentation continuent de progresser et touchent la population de plus en plus tôt.
      • Les actions. Dans le cadre du Programme National Nutrition Santé (PNNS), Fleury Michon a signé la charte d’engagements volontaires de progrès nutritionnels avec le ministère de la Santé en juin dernier. L’entreprise s’engage dans la durée avec des objectifs chiffrés, datés et contrôlables.
    • Lionel Sawicki directeur de Régals du Touquet : « Le nouvel autoclave est en adéquation avec notre stratégie de différenciation »

      CATÉGORIE PROCÉDÉS. Lionel Sawicki directeur de Régals du Touquet : « Le nouvel autoclave est en adéquation avec notre stratégie de différenciation ».

      • Le contexte. La soupe de poisson est un marché de niche et atomisé en terme d’acteurs. L’objectif de Régals du Touquet est de se démarquer en proposant des soupes de qualité tout en maîtrisant le prix.
      • Les actions.Régals du Touquet a recherché un système respectueux des qualités organoleptiques en évitant le déphasage des soupes. Il permet de réduire le temps de production. La PME a financé son projet d’acquisition grâce à Oséo.
    • Gérard Lebaudy, président-directeur général de Biscuiterie de l’Abbaye : « Notre politique de management participe au rayonnement de l’entreprise ».

      CATÉGORIE MANAGEMENT. Gérard Lebaudy, président-directeur général de Biscuiterie de l’Abbaye : « Notre politique de management participe au rayonnement de l’entreprise ».

      • Le contexte. Le secteur agroalimentaire connaît des difficultés de recrutement récurrentes (10000 emplois sont à pourvoir en France) et voit évoluer ses besoins en compétences.
      • Les actions. Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC), plan senior, travail sur l’accueil du personnel handicapé, vie associative... La Biscuiterie de l’Abbaye a fait du management un des piliers de son développement. Un modèle en la matière.
    • Stéphanie Cunat-Pierrat, dirigeante de la charcuterie Pierrat : « Nous nous devions de bâtir une unité de production exemplaire qui protège ce cadre exceptionnel, mais aussi notre production ».

      CATÉGORIE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Stéphanie Cunat-Pierrat, dirigeante de la charcuterie Pierrat : « Nous nous devions de bâtir une unité de production exemplaire qui protège ce cadre exceptionnel, mais aussi notre production ».

      • Le contexte. Stéphanie Cunat-Pierrat s’est battue durant près de six ans pour construire une usine qui respecte son environnement local.
      • Les actions. La nouvelle usine intègre une multitude de solutions: système de production de froid par eau glycolée, récupération des calories de l’usine, climatisation des bureaux, cellule de fumage en recyclage de fumé et intégration paysagère du bâtiment.

Les industriels de l'année 2010.

Deux femmes et trois hommes. Quelle mission difficile que de sélectionner cinq représentants de l’industrie agroalimentaire sur une année entière. La rédaction a débattu sur chaque innovation, reportage, rencontre ou coup de coeur de l’année écoulée. Il a fallu trancher. Les cinq initiatives reflètent des efforts portés dans le développement durable, le management, les procédés, la stratégie d’entreprise et la nutrition. Les industriels choisis ont un dénominateur commun : ils ont pensé l’entreprise autrement, à travers une démarche innovante et remarquable.

  • CATÉGORIE STRATÉGIE. Alain Guillemin, directeur général du groupe Terrena

La palme de l’entrepreneur revient à Alain Guillemin, directeur général du groupe Terrena, qui démontre la force d’un modèle coopératif sur le plan économique. Du projet Laïta à son engagement dans l’Agriculture écologiquement intensive (AEI), il dévoile sa vision stratégique du groupe coopératif.

  • CATÉGORIE NUTRITION. Barbara Bidan, responsable nutrition, groupe Fleury Michon

Le groupe Fleury Michon se soucie de la santé de ses consommateurs. Il fait de la baisse de teneur en sel et des acides gras trans de ses produits son fer de lance. Le groupe marque le retour en force du naturel avec des recettes traditionnelles utilisant des condiments, plantes et épices.

  • CATÉGORIE PROCÉDÉS. Lionel Sawicki directeur de Régals du Touquet

Régals du Touquet, pour se différencier, a innové. Il a couplé réduction énergétique et performance. En utilisant le procédé Shaka de Steriflow pour le secouage automatique des soupes, la société nordiste respecte le produit et ses qualités organoleptiques, tout en diminuant le risque d’accident.

  • CATÉGORIE MANAGEMENT. Gérard Lebaudy, pd-g de la Biscuiterie de l’Abbaye

La Biscuiterie de l’Abbaye, quant à elle, fait vivre son modèle de management participatif en tant que culture d’entreprise. La PME normande travaille à l’amélioration de la qualité des rapports humains, à l’image du plan senior et de l’intégration des handicapés.

  • CATÉGORIE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Stéphanie Cunat-Pierrat, dirigeante de la charcuterie Pierrat

Au niveau environnemental, la charcuterie Pierrat se démarque par sa volonté de se fondre littéralement dans le paysage. Dans un cadre de montagne, elle a su jouer de son architecture pour s’y abriter, tout en menant des actions de réduction des consommations énergétiques.

Une coopérative, trois PME et une TPE… Les sociétés sélectionnées sont à l’image de la diversité en agroalimentaire. Notons que deux femmes ont été emblématiques du secteur sur nos cinq thématiques. 2011 sera-t-il également placé sous le signe de la féminité ?

Accès au sommaire

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois