Mycotoxine Ochratoxine A : une dose maximale en Europe

Le groupe scientifique sur les contaminants de la chaîne alimentaire (CONTAM) de
l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a publié aujourd'hui un avis
sur l'ochratoxine A (OTA), une mycotoxine produite naturellement par certaines
espèces fongiques appartenant notamment aux genres Penicillium et Aspergillus. Le
groupe scientifique est arrivé à la conclusion que, lorsqu'elle est consommée, l’OTA
s'accumule dans le rein et s'avère particulièrement toxique pour cet organe. En
prenant en compte toutes les données actuellement disponibles, le groupe a
déterminé pour l’OTA une dose hebdomadaire tolérable (DHT) de 120 ng par kg de
poids corporel. Actuellement, l'exposition hebdomadaire de la population générale à
l’OTA varie entre 15 et 60 ng par kg de poids corporel, et se situe par conséquent
largement en dessous de cette valeur. Les experts ont recommandé d’accomplir tous
les efforts afin de continuer à réduire les concentrations d’OTA dans les aliments et
d’établir un programme de surveillance afin de rassembler des données plus
spécifiques sur l'exposition de certains groupes vulnérables.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois