Pernod Ricard prévoit un recul de 20 % de son résultat opérationnel

26 mars 2020 - Karine Ermenier

Bien que l’étendue et la durée de l’épidémie restent incertaines, le groupe Pernod Ricard prédit à ce stade un recul de 20 % de son résultat courant opérationnel pour l’exercice 2019/2020.

Tenu de communiquer auprès de ses actionnaires, le groupe Pernod Ricard a partagé ses premières hypothèses concernant l’épidémie de Covid-19. Bien que l’étendue et la durée de l’épidémie restent encore incertaines, il prédit pour le moment un recul de 20 % environ de son résultat courant opérationnel pour l’exercice 2019/2020. Ceci résulte de l’impact combiné de l’activité très limitée enregistrée en Chine en février et mars, ajoutée à une reprise lente à partir d’avril. Ajouté à la chute prévue de 80 % de l’activité « travel retail » (dans les aéroports notamment) entre février et fin juin.

Un repli attendu de 10 % en grande-distribution

 Sur le off-trade (grande distribution), qui représente trois quarts de son chiffre d’affaires, le groupe anticipe un repli de 10 % entre mi-mars et fin juin. Contre un arrêt complet des ventes en cafés-hôtels-restaurants (off-trade) entre mi-mars et mi-juin. Malgré les circonstances, Alexandre Ricard, président directeur général du groupe tient à être rassurant : « Notre modèle et notre stratégie d’entreprise sont résilients. Notre plan stratégique à trois ans « Transform & Accelerate » est un clair facteur de succès, comme en témoignent les résultats de l’exercice 2018/19 et ceux du premier semestre 2019/20. Il contribuera à soutenir l’activité tandis que nous traverserons la crise liée au Covid-19. »

"Confiant dans la capacité de rebond"

« La reprise progressive en Chine, grâce à la mise en place de mesures fortes, est encourageante, poursuit-il. Grâce à nos fondamentaux solides reposant sur l’engagement des équipes et la qualité du portefeuille, je suis confiant dans la capacité de rebond et dans le potentiel de croissance de Pernod Ricard. »  Le groupe maintient donc son cap stratégique tout en déployant un plan stratégique pour réduire ses coûts, précise le dirigeant. Avant d’ajouter que la priorité reste d’assurer la santé et la sécurité de [ses] collaborateurs et partenaires. « Je voudrais saluer le comportement exemplaire de nos équipes dans cette période très difficile. »

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois