VIANDE DE PORC

Peut-on prédire le pH ultime des longes et échines à partir de la mesure sur le jambon ?

Peut-on estimer le pH ultime (pHu) de la longe et de l'échine à partir de la valeur mesurée sur le jambon? L'Institut technique du porc (Ifip, ex-ITP) apporte, dans le dernier numéro de « Viandes et produits carnés »*, une réponse à cette question souvent posée par les responsables qualité ou production des abattoirs découpes : le pHu de la longe et de l'échine ne peut être prédit avec une précision suffisante à partir d'une mesure sur le jambon. Au mieux, on peut prédire le pHu moyen des pièces d'un lot à partir du pHu moyen des jambons du même lot, à partir d'équations de prédiction. Le pHu de la longe associé à un critère d'évaluation de la perte en exsudat de la viande, voire d'une notation du caractère persillé de la viande, sont autant de critères qui mériteraient d'être mis en avant pour segmenter le marché de la viande fraîche et optimiser la valorisation économique des pièces selon leurs
caractéristiques technologiques. Concernant les échines, on constate une très grande variabilité du niveau de pHu à l'intérieur d'un lot et par conséquent de la couleur et de l'aspect. Des critères de tri mériteraient d'être mis en place en tenant compte des distributions de pHu des échines effectives, des attentes du consommateur, des distributeurs et bouchers ainsi que des salaisonniers.

* Revue des instituts de recherches et des centres techniques des filières viandes et produits carnés. Anciens numéros téléchargeables gratuitement sur le site internet www.office-elevage.fr/vpc/indvpc/indexvpc.htm

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois