Le jeudi 3 septembre, Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation a détaillé le volet « Transition agricole, alimentation et forêt » du plan de relance. 1,2 milliard d'euros sont spécifiquement dédiés aux secteurs agricole et agroalimentaire.

Plan de relance : ce qu’il faut retenir pour l'agroalimentaire

3 septembre 2020 - Pierre Christen

Présenté le jeudi 3 septembre, le volet transition agricole, alimentation et forêt du plan de relance bénéficie d’un financement de 1,2 milliard d’euros. Tandis que 570 millions d'euros seront investis dans l'économie circulaire, notamment pour accompagner les entreprises dans leur sortie des plastiques à usage unique.

Trois objectifs sont assignés au volet « Transition agricole, alimentation et forêt » du plan de relance gouvernemental post-Covid 19 : renforcer la souveraineté alimentaire, accélérer la transition agro-écologique et adapter l’agriculture au changement climatique. « La crise a rappelé l’importance stratégique de notre agriculture. Elle a permis de rapprocher les Français de ceux qui les nourrissent. Ils le disent : ils souhaitent pouvoir se nourrir avec des produits frais, locaux, respectueux de l’environnement et du bien-être animal. Le plan de relance permet d’accompagner les agriculteurs et les entreprises agroalimentaires vers un modèle plus durable, respectueux de l’environnement et économiquement robuste », a déclaré julien Denormandie, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation.

Au total, ce plan de relance spécifique consacre 1,2 milliard d’euros à l’agriculture et à l’alimentation, en complément des mesures de soutien transversales (aide à l’embauche des moins de 26 ans, renforcement des fonds propres des TPE/PME et ETI, investissement dans les technologies d’avenir, etc.).

Sur l’axe reconquête de la souveraineté alimentaire (Total : 364 millions d’euros), le gouvernement veut donner un nouveau souffle au plan protéines végétales. Celui-ci est doté d’une enveloppe de 100 millions d’euros, qui sera complétée par des crédits du programme d’investissements d’avenir (PIA). L’autre grand volet est le plan de modernisation des abattoirs et des élevages, afin de renforcer leur compétitivité, en assurant le respect du bien-être animal et en investissant dans la biosécurité.

Le second axe, sur la transition agro-écologique au service d’une alimentation saine, durable et locale, est doté de 346 millions d’euros sur le volet moyens de production, et de 200 millions d’euros sur le volet alimentation. Il vise la création de nouveaux débouchés via différentes opérations telles que « 1000 restaurants durables » (dans les communes rurales de moins de 20 000 habitants), « Jardins partagés » (pour les ménages les plus modestes) et « Paniers fraîcheur » (accès aux produits locaux pour les plus modestes et les personnes isolées). En amont, il mise sur l’accompagnement des agriculteurs avec en particulier une prime à la conversion des agroéquipements (135 millions d’euros).

Quant à la troisième priorité, il s’agit d’adapter l’agriculture et la forêt françaises au changement climatique. Un axe doté d’un plan de 300 millions d’euros. L’enveloppe se décompose en deux : 100 millions d’euros pour l’aide aux investissements de protection face aux aléas climatiques et 200 millions d’euros pour un vaste plan de reboisement.

Les objectifs chiffrés du plan de relance du ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation

Reconquérir notre souveraineté alimentairePlan protéines végétales100 M€
 Campagne sur les métiers et formations10 M€
 Formation à la négociaiton collective des OP (organisations de producteurs)4 M€
 Plan de modernisation des abattoirs130 M€
 Pacte bio-sécurité et bien-être animal en élevage100 M€
 Soutien à l'accueil des animaux abandonnés et en fin de vie20 M€
Accélérer la transition agroécologique au service d'une alimentation saine durable et locale pour tous les FrançaisCrédit d'impôt pour la certification HVE (Haute Valeur Environnementale)76 M€
 "Bon Bilan Carbone"10 M€
 Plan de structuration des filières et renforcement du fonds Avenir Bio60 M€
 Prime à la conversion des agroéquipements135 M€
 Accélérateur pour les entreprises d'agroéquipement et de biocontrôle15 M€
 

Programme "Plantons des haies !"

50 M€
 Plan de soutien aux cantines scolaires de petites communes50 M€
 Amplification des partenariats Etat/collectivité pour les PAT (Projets d'Alimentation Territoriaux)80 M€
 Opération "1000 restaurants durables"10 M€
 Initiative "Jardins partagés"30 M€
 opération "Paniers fraîcheur"30 M€
Accompagner l'agriculture et la forêt françaises dans l'adaptation au changement climatiqueAide aux investissements de protection face aux aléas climatiques100 M€
 Plan de reboisement et de soutien à la filière bois200 M€

 

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois