Ruptures en magasins : un manque à gagner de 2,7 milliards d’euros depuis janvier selon NielsenIQ

5 septembre 2022 - Stéphanie PERRAUT

Le panéliste fait le point sur la situation en août 2022 et revient notamment sur la pénurie de moutarde.

« Alors que la fin de l'été approche, les tensions sur les disponibilités de produits en magasin sont toujours importantes », analyse NielsenIQ le 2 septembre 2022. Certaines catégories sont toujours fortement pénalisées. Selon le panéliste, la moutarde reste le produit connaissant les plus fortes ruptures depuis le début du conflit en Ukraine : 21 % de disponibilité en moins. Elle est suivie de la vinaigrette (-14,1 % de disponibilité en valeur, entre mars et mi-août 2022) puis, au coude à coude, des produits pour feu (-12 %) et de la graisse à cuisiner (-11,1 %). 

Si la disponibilité en moutarde semble s’améliorer à court terme, l'assortiment est encore largement inférieur à celui observé durant le mois d'août 2021 (-68 % sur la semaine du 15 août). Hormis ces produits, et malgré un été caniculaire, les catégories les plus en rupture durant l'été sont sensiblement proches de celles de l'année 2021. Les brumisateurs font leur apparition dans le top 10.

Depuis le début de l’année, le manque à gagner brut lié à ces ruptures atteint 2,7 milliards d’euros. Le taux de disponibilité se situe à 96,4 % (en nombre) et à 95 % (en valeur), avec une durée moyenne de rupture de quatre jours.

 

Chiffres : NielsenIQ, Baromètre Disponibilité Linéaire, total HM + SM

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois