Salariés de l’agroalimentaire : la distribution de masques et la garde d’enfants dans les écoles sont attendus !

18 mars 2020 - Pierre Christen

Le courrier signé de la main de Didier Guillaume et de Bruno Le Maire a été largement diffusé dans les entreprises agroalimentaires. Et bien accueilli. Celles-ci doivent désormais gérer l’engagement de leurs salariés de l’agroalimentaire pour assurer la continuité de la production. « Il est indispensable que la chaîne alimentaire perdure pour soutenir l’effort de notre communauté nationale », affirment les ministres.

Dans les usines, l’urgence est aux ressources humaines, afin de pouvoir continuer à produire et dans de bonnes conditions sanitaires. Pour l’instant, nos sources nous indiquent parvenir à relever le défi, malgré quelques absents supplémentaires liés à la mise en place du confinement strict. Mais la situation s’avère variable selon la qualité du dialogue social.

La crainte d’être potentiellement affecté par le Covid-19 joue à plein, surtout pour les salariés ayant une personne fragile dans leur entourage. Elle s’ajoute aux problématiques de garde d’enfants (arrêts maladie automatiques).

Les droits de retrait ne sont pas d’actualité compte-tenu de la mise en place de mesures de protection : nettoyage des mains, désinfection des équipements touchés (poignées de portes,…), distribution de gels hydroalcooliques supplémentaires, respect de la distanciation sociale. Ces mesures impliquent de réorganiser certaines lignes de production voire même d’arrêter les machines ne permettant pas le respect de la distance d’1 mètre entre chaque salarié.

Que pourrait faire de plus le gouvernement pour aider les entreprises à relever ce défi ? Des mesures concrètes sont en cours de discussion et seraient de nature à aider les entreprises à relever le défi de la continuité d’activité :

  • L’autorisation donnée aux salariés de l’agroalimentaire de faire garder leurs enfants dans les écoles (comme les personnels soignants),
  • La mise à disposition de masques dans les entreprises agroalimentaires en ayant besoin. Un sujet complexe à l'heure où les secteurs médicaux et pharmaceutiques en manquent eux-mêmes.

La réponse du gouvernement est attendue sur ces deux points.

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois