Ventes de volailles

Une baisse forte mais stabilisée

D'après la Fédération du Commerce et de la Distribution (FCD), qui regroupe la majorité des enseignes françaises, hors E.Leclerc, Système U et Intermarché, il n'y a pas eu de décrochage des ventes de volailles marquant cette semaine par rapport à la semaine précédente.
Ce qui signifie une stabilisation de la baisse autour de 25 à 30% moins par rapport à l'année dernière à la même période. Les enseignes qui ont engagé des promotions ont semble-t-il limiter la casse. Certains reports commencent à être observés sur le veau et le lapin.
Autre constat : les consommateurs pénalisent plus les poulets entiers que les produits élaborés.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois