L’agroalimentaire et les Français

Une industrie bien perçue mais trop méconnue

Les industries agroalimentaires recueillent 65% d’opinion positive des consommateurs selon une étude GFK-Ania publiée lundi 31 janvier. Mais le secteur manque de reconnaissance et doit engager une communication globale.

« L’industrie agroalimentaire connaît des difficultés de recrutement et se pose beaucoup de questions sur son positionnement et sa communication globale », admet Jean-René Buisson, président de l’Ania. Pour mieux cerner la perception des Français, l’Ania a diffusé hier, lundi 31 janvier, les résultats d’une étude GFK* sur l’image de l’industrie agroalimentaire.

65% d’opinion positive

« 30% des personnes interrogées ont une très bonne image des IAA, et 35% en ont une bonne image » analyse Helen Zeitoun, directeur général de GFK France. Sur une échelle de 1 à 5, le secteur agroalimentaire obtient une note de 3,2, devant le textile (3,1), la grande distribution (2,8) ou les banques et assurances (2,4), mais derrière l’agriculture (3,6) et l’artisanat (3,9), qui ont historiquement toujours eu la préférence des Français. Un Français sur deux estime ainsi que les industries agroalimentaires participent au maintien de l’emploi en région, et que les entreprises contribuent à promouvoir le modèle alimentaire à l’étranger. « Si 65% des consommateurs ont une perception positive du secteur, ils ont également de fortes attentes sur la capacité de l’industrie à proposer des produits sains, équilibrés et variés » ajoute Helen Zeitoun. Les 35% restant sont en revanche beaucoup plus modérés, certains établissant un lien entre produits industriels et obésité, ou appauvrissement de l’agriculture française.

Ce baromètre montre aussi que les Français déplorent massivement la hausse des prix des produits alimentaires (87 %) et la standardisation croissante des produits (84%). Ils constatent qu'il y a de plus en plus de premiers prix et de marques de distributeurs dans les rayons (91%) et moins de grandes marques alimentaires (67%).

Un secteur encore méconnu

Autre enseignement de cette étude, près de 50% des français n’a pas une connaissance claire du secteur. Ils ont tendance à le confondre avec l’agriculture et la grande distribution. « Une personne sur deux n’a pas une connaissance précise de nos activités, remarque Jean-René Buisson. Il y a une réelle nécessité d’en parler plus ». Parmi les actions envisagées, développer des programmes courts sur l’emploi, associer plus la gastronomie à l’industrie, voire élaborer une campagne globale de promotion auprès du grand public. Le baromètre a vocation à être répété chaque année.

* Étude sur 1000 personnes issues d’un échantillon national représentatif de la population française, interrogées en septembre 2010 sur l’image véhiculée par les 10 000 IAA françaises.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois