Valorial : 110 projets labellisés en trois ans

27 avril 2009 - François Morel

A l'occasion de la première présentation des résultats de Valorial, une dizaine d'industriels ont témoigné sur les projets d’innovation labellisés.

Enitiaa de Nantes, Biocéane, Ifremer : un exemple de partenariat "Valorial" qui a donné lieu à une innovation dans le domaine de la biopréservation des poissons (filets de saumon) et produits de la mer (crevettes).

Les Fromagers du Breizhon (association), la Chambre d'Agriculture d'Ille-et-Vilaine, le CEVA et lycée de La Lande du Breuil ont participé au projet "Valorial" de production de fromages fermiers (type pâtes pressées) aux algues et saumurés à l'eau de mer. Lancement prévu fin 2009.

Pour présenter le bilan de ses trois premières années d’activité, Valorial avait, pour ainsi dire, planté le décor ! Puisqu’une dizaine d’industriels ou de représentants des laboratoires de recherche sont venus témoigner de leurs projets, à la conférence de presse. « Nous ne sommes pas dans le dire, mais dans le faire » a souligné Michel Houdebine, le président de Valorial. Ajoutant, plus tard, que l’objectif est de contribuer à la création de richesses et au développement des centres de recherche. La mission est remplie, et plus que remplie. Dans le domaine agroalimentaire Valorial est reconnu comme un pôle majeur en France.

Depuis la labellisation du pôle le 12 juillet 2005, les résultats des trois premières années d’activité sont le reflet de la « dynamique positive », bâtie sur le maillage des savoir-faire et des entités régionales. Illustration par quelques chiffres : le pôle a passé le cap des 200 adhérents ; 602 partenaires (600 entreprises alimentaires dans l'Ouest) ont participé aux 110 projets labellisés. Sur ces projets : - 8 sont dits « structurants », à savoir au service de l'innovation, - 27 sont à forte connotation recherche (14 retenus à l'ANR), - 75 sont de type industriels, dont 12 projets filière (résultats ouverts aux adhérents) et 63 de nature « privés ».

une forte proportion de PME

Ce bilan montre que Valorial n’est pas réservé à des grands groupes. La répartition des entreprises selon leur taille, dans le collège industriel, fait apparaître une forte proportion de PME (moins de 250 salariés). Les porteurs de projets se répartissent quasiment à égalité entre les industriels (52 porteurs) et les centres de recherche ou de formation (48). Les dix restants émanent principalement de centres techniques. Valorial a effectué un important travail de maillage. « Seul le réseau est génial » affirme le président, Michel Houdebine. A telle enseigne que les efforts pour étendre l'ancrage et le maillage territorial aux Pays de Loire la Loire et à la Basse-Normandie, est la priorité des années à venir. L’année 2008 a vu ainsi la signature d'une convention de partenariat et de soutien financier, avec le Conseil régional bas-normand, la création de liens étroits avec d'autres pôles comme Vitagora en Côte d'Or et la signature de conventions avec l'UIC (Union des industries chimiques de l'Ouest). Le pôle a aussi accueilli dans ses locaux la structure Agrovalo, créée conjointement par l'INRA Bretagne et Agrocampus Ouest.

Et l'international ? « Il est venu de lui-même à Valorial ! » Le pôle a ainsi participé à deux missions organisées par Bretagne International : l'une en Afrique de l'Ouest, en janvier 2008, et l'autre au Japon, en décembre 2008, sur les thèmes de la sécurité des aliments et de leur conservation. Il a participé à l'organisation conjointe avec la Commission européenne et Bretagne Innovation du colloque Agrofood. Citons enfin la participation au projet franco Québécois, baptisé Innoval.

A cette première présentation des résultats de l’activité du pôle est venu s’ajouter, meilleure façon d’apporter une réponse très concrète, le témoignage (lire ci-dessous) d’une dizaine de responsables industriels ou chercheurs des projets d’innovation labellisés « Valorial ».

Les projets « Valorial » arrivent sur le marché

La présentation du 1er bilan de Valorial a été l’occasion de faire témoigner un certain nombre d’ industriels et de chercheurs sur leurs projets labellisés « Valorial ». Et d’apporter en même temps la démonstration de l'efficacité des structures du pôle : du coup de main pour le financement à la recherche de partenaires ou bien de débouchés. « Le pôle se veut un facilitateur de projet », résume Michel Pinel, directeur de Valorial. Qui a tenu à préciser que les projets sont menés dans une totale confidentialité.

CIRM – BIA (Centre international de ressources microbiennes – bactéries d'intérêt alimentaire) de l'INRA de Rennes
Entreprises : BBA
Recherche : Actilait Ouest
- Mise en place d’une collection de souches (4000) de bactéries d’intérêt alimentaire, associée à une démarche qualité (site certifié ISO 9001) et à un outil de criblage haut débit pour explorer des centaines de souches en parallèle.

Valorex
Entreprises : Coralis, Danone, Banette, Soviba, Poulet de Janzé…
Recherche : INRA (Rennes et St Gilles)
- Amélioration de la chaîne alimentaire humaine grâce à l’introduction de sources végétales traditionnelles et riches en oméga 3, dans l’alimentation des animaux.
- Effets bénéfiques sur la santé : lutte contre l'obésité ; projet à la base d’une réflexion en vue de la création d'un nouveau label “agriculture-santé”.
- 1,2 M€ sur 2 ans

Université de Rennes 2 : Laboratoire Mouvement Sport santé – ENS Cachan
Entreprises : Triballat, Armor protéines
Recherche : INRA de Rennes, UBO
- Tests pour connaître les propriétés anti-oxydantes et anti-insulinosensibilisantes du soja et du lait pour des populations pathologiques.
- Résultats disponibles au premier semestre 2010.
- 484 k€

Biothermie
Entreprises : Atelier de l’Argoat, Chaudronnerie Le Garrec
Recherche : IUT de Lorient
- Création d’un bio-combustible à base de graisses animales.
- Prix du Meilleur Partenariat Développement Durable organisé par le magazine Process Alimentaire, dans le cadre du CFIA 2009.
- 4 sites doivent être équipés en 2009-2010

GeneSystems
Recherche : AFSSA
- Création d'une méthode et d'un kit de détection multi-pathogène des bactéries dans les aliments. Résultats révélés en 8 h au lieu de 2 à 3 jours.

Enitiaa de Nantes
Entreprise : Biocéane,
Recherche : Ifremer
- Conservation des poissons (filets de saumon) et produits de la mer (crevettes) par procédé biologique : addition de ferments lactiques sélectionnés. DLC de 20 jours au lieu de 10.

Paulic Minotiers
Entreprise : Green Technology
Recherche : Adria développement
- Ozonation des grains de blé pour la production de la farine Qualista
- Jean Paulic, président de Paulic Minotiers, salué par le magazine Process alimentaire comme l’un des cinq industriels de l’année 2008

Les Celliers associés
Entreprises : Lessonia
Recherche : CBB Développement
- Valorisation de co-produits, issus de marc de pomme séché ; obtention de la phloridzine (extraite de pépins de pomme) qui permet de réduire l'absorption intestinale du glucose.
- Destiné aux fabricants d'ingrédients santé, d'ingrédients minceur et prévention de l'obésité.
- Transfert de technologie en cours

Yslab à Quimper
Entreprises : Polaris
Recherche : Laboratoire de toxicologie (INSERM)
- Mise sur le marché d'ingrédients d'origine marine (algues) pour lutter contre les phénomènes de sécheresse de la surface oculaire
- 153 k€ sur 2 ans

les Fromagers du Breizhon (association)
Entreprises Chambre d'Agriculture d'Ille-et-Vilaine
Recherche CEVA, Lycée de La Lande du Breuil
- Production de fromages fermiers (type pâtes pressées) aux algues et saumurés à l'eau de mer.
- Destinés à la vente en circuit court; lancement prévu fin 2009.
- 106 k€

Penn ar Bed (transformateur d'algues)
Recherche : ADRIA Quimper
- Boisson santé prête à boire à base d'ovoproduits et de lait, à très forte teneur en omega 3, destinée à prévenir l'apparition de maladies cardio-vasculaires;
- Cible privilégiée: les femmes allaitant ou enceintes.
Brevet du procédé en attente de validation
- 200 k€ sur 3 ans

Traiteur de Paris
Entreprise : Nutripack
Recherche : CERN Lorient
- Gamme d'aliments surgelés adaptée à la consommation des personnes âgées (dénutries): forte densité nutritionnelle, goût plus marqué, simple à utiliser, texture plus tendre, etc.
- Vente dans le circuit CHR en France et à l'étranger (Sodexo, Elior)
- 153 k€ sur 2 ans

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois