Retrait européen de 1,2 million de boîtes de corned-beef de Covi

Viande avariée : Charal chahuté, Soviba serein

Suite à un contrôle fin novembre dans l'entreprise Covi à Cholet, "on a observé après décongélation d'un lot, des hématomes et des caillots sanguins en quantité", témoignent les inspecteurs de la DSV 49.
L'examen approfondi est clair : la viande est en fait avariée !
Dès lors, les services sanitaires ont demandé le retrait de 1,2 million de boîtes de corned-beef de cette société. Une alerte européenne a été prononcée.

Charal et Soviba : 2 fournisseurs soumis à l'enquête

Les conserves incriminées ont été fabriquées à partir de morceaux de viande livrées par les sociétés Charal et Soviba.
Le risque sanitaire est très faible, les boîtes étant stérilisées.
Les bas morceaux et les chutes de découpe concernés auraient du partir vers la filière alimentation animale.
Des procès verbaux pour tromperie sur la marchandise ont été dressés à l'encontre de Charal - Egletons (19) et Soviba - Lion d'Angers (49).

Charal reconnaît un problème sur quelques produits

L'enquête est en cours chez les deux fournisseurs.
Selon les déclarations faites dans la presse, Soviba en attend avec sérénité les conclusions, quand Charal reconnaît qu'un contrôle visuel n'aurait pas été fait (Ouest-France 17/01/06) et qu'il y aurait eu un défaut de composition sur quelques produits (Le Monde 17/01/06).

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois