WEB+

WEB+.Quelle procédure de test pour évaluer la qualité hygiénique d'un instrument ?

Illustrée par Damien Lehn d'Endress+ Hauser lors de la journée de lancement officiel de l'association EHEDG France, la procédure de test pour évaluer la qualité hygiénique d'un instrument comprend :
- le nettoyage complet de l'instrument
- Souillure de l'appareil avec le produit
- Démontage de l'appareil et mis en NEP
- Récupération témoin du liquide de rinçage final.
- Injection d'un gel d'adhérence qui retiendra les microorganismes
- Extraction du gel à l'air comprimé et incubation en étuve
La certification est alors accordée en d'un barème pré-établi.
Pratiqué par un organisme certificateur tel le TNO aux Pays-Bas (il en existe 5), ce test est onéreux et n'est pas systématique. "Mis en place quand il y a un doute raisonnable sur une zone systématiquement non nettoyées, le test permet aussi d'éliminer des choix de géométrie", explique Thierry Bénézech de l'INra de Villeneuve d'Ascq. Pour des configurations simples, une consultation des plans accompagné des types de matériaux utilisés, de l'état de rugosité des surfaces et de la qualité des soudures, du type de produit transféré etc…peut se révéler suffisant.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois