Process Alimentaire / À la une / 8 projets innovants pour l'alimentation personnalisée

8 projets innovants pour l'alimentation personnalisée

Pierre Christen |  25 Avril 2016 | 

Parmi les projets sélectionnés dans le cadre du Programme d'investissements d'avenir, Lesaffre mène un projet destiné à développer des levains nouvelle génération pour pains de mie sans gluten.

L’appel à projets du PIAVE (Projets Industriels d’AVenir) vise à contribuer aux financements des travaux de R&D, d’industrialisation et de compétitivité de PME et ETI indépendantes engagées dans une démarche structurante pour leurs filières. Opéré par Bpifrance, cet appel à projets intervient dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA). Huit nouveaux projets ont été retenus dans le domaine de l’alimentation fonctionnelle sur mesure. Sélectionnés sur un total de 21 projets candidats, ils représentent 54 millions d’euros en R&D et investissements, accompagnés par une enveloppe de 16 millions d’euros d’aides relevant du PIA.


  • Econutricake : Ce projet collaboratif est porté par un spécialiste du pain bio, les Ets Moulin à Novillers dans l'Oise, en partenariat avec Oniris et Agir. Il vise à éco-développer une gamme de biscuits, pâtisseries et pains de mie adaptés aux besoins nutritionnels spécifiques de populations vulnérables : enfants, adolescents et personnes à risque de maladies cardio-métaboliques et/ou désirant réduire leurs apports en sucre, acides gras saturés et sel.

  • Hapea Factory : Ce projet est porté par Olygose, une société créée en 2009 à Venette dans l'Oise. Elle développe des ingrédients innovants issus de la filière de raffinage du pois, notamment des fibres solubles type GOS (Galacto-Oligo-Saccharides) pour des applications de gestion du pois, de substitution du sucre ou prébiotique (formulations infantiles). Ce projet apporte de nouvelles perspectives de valorisation du sérum de pois, un coproduit jusqu'alors peu valorisé.


  • King Tree. La société King Tree , basée à Arras, est engagée dans la création d'une unité de production et de commercialisation d'extrait aqueux de bois de châtaignier français riche en polyphénols, à Labruguière dans le Tarn. Les tanins de châtaignier sont déjà connus en alimentation animale. Bien adaptés à des alimentations en herbe, en légumineuses ou en certains foins, ils interviennent sur le métabolisme de l'azote. Ils ont aussi un effet protecteur sur les parois intestinales et sont une aide à la substitution des antibiotiques en élevage. Les applications du projet portent également sur l'alimentation santé humaine.


  • Lesaffre International va mener deux projets soutenus par le PIA. Le premier s'appelle Life. Grâce à la sélection de nouvelles souches, il vise la création de levains de nouvelle génération. Associés à une amélioration des process de fermentation et de panification, ils permettront de créer une nouvelle offre de pains de mie (sans gluten, probiotiques, hypocholestérolémiants, à conservation améliorée). Le second projet sélectionné s'appelle Palomina. Il s'agit de développer une gamme de protéines natives de levure, en substitution des protéines végétales et animales. Grâce à un aminogramme équilibré, ces protéines sont intéressantes sur des applications seniors et nourrissons. Elles permettent aussi l'amélioration des caractéristiques nutritionnelles et organoleptiques des plats sans protéines animales.


  • Miraii est un projet porté par Yooji, qui propose des purées bio surgelées en portions (20 g). Avec ce projet, la société créée à Agen en 2012 et implantée à Bordeaux souhaite développer de nouveaux procédés pour mettre sur le marché une gamme d'aliments faciles à l'usage pour les enfants de 18 mois et plus. L'enjeu : passer le cap de la production industrielle en construisant une usine performante pour ces nouvelles gammes.


  • Profood : Porté par Copalis Industrie, le projet porte sur la production d'ingrédients innovants issus de coproduits de la pêche. Connue pour ses procédés d'hydrolyse enzymatique permettant d'obtenir des hydrolysats de protéines biodisponibles, cette société spécialiste des actifs marins a besoin d'un outil à l'industrialisation des nouveaux procédés. L'enjeu : se positionner sur des marchés à plus haute valeur ajoutée, grâce à des fonctionnalités améliorées et des critères d'hygiène et de qualité élevés.


  • Proveg. Ce projet est porté par Triballat Noyal. L'objectif : développer des procédés « propres » et innovants pour obtenir des ingrédients et des aliments à base de soja et de chanvre, en nutrition et santé humaines. Cela passe par la mise au point de protéines végétales issues de ces deux matières premières végétales, selon un process d’extraction sans solvant.