Process Alimentaire / À la une / Ferme France dévoile son étiquette sociétale

Ferme France dévoile son étiquette sociétale

Pierre Christen |  11 Février 2019 | 

La note obtenue est sur 100. Elle fait la synthèse des six notes obtenues dans les domaines suivants : environnement, traçabilité, nutrition-santé, bien-être animal et les conditions de travail, équité et contribution à l'économie française, et intérêt général.

Créer et déployer un étiquetage sous la forme d'une note synthétisant l'évaluation de la performance sociétale d'un produit. Telle est l'ambition portée par l'association Ferme France, présidée par François Attali, directeur marketing stratégique de Terrena. Ce dernier a dévoilé le 5 février le design de cette étiquette, aboutissement d'un travail d'un an sur le référentiel de notation. Cet affichage prend en compte six grandes catégories correspondant à autant d'enjeux : l'environnement, la traçabilité, la nutrition-santé, le bien-être animal et les conditions de travail, l'équité et la contribution à l'économie française, et l'intérêt général. Cela sur toute la chaîne de valeur d'un aliment : production, transformation, logistique, distribution et commercialisation.

Une notation basée sur 36 objectifs

Le spectre est particulièrement ambitieux et la notation est élaborée de façon collaborative (120 contributeurs, près d'une centaine de réunions…). Elle repose pour l'instant sur l'engagement des parties prenantes et en particulier des membres fondateurs, qui sont désormais au nombre de huit : Advitam, Auchan, Fleury-Michon, Flunch, Intermarché, Sodebo, Soufflet et Terrena. Une consultation citoyenne va permettre de faire connaître l'étiquetage, mais aussi, via l'implication d'experts, de faire évoluer la notation, notamment en la dotant d'une pondération entre objectifs.

Les six grands enjeux sont en effet associés à 36 objectifs (des sous-enjeux), 185 catégories d'actions et quatre niveaux de performance. La note obtenue est sur 100 points. Par exemple, l'enjeu « environnement » compte neuf objectifs dont la lutte contre le changement climatique. Celui-ci compte lui-même cinq catégories d'action, dont la réduction des émissions de gaz à effet de serre, le stockage de carbone ou encore la production d'énergies renouvelables. La note de chaque action est comprise entre 0 et 4. Outre des méthodes développées spécifiquement, le référentiel prend en compte des scorings pré-existants, comme le Nutri-Score pour le profil nutritionnel. Afnor Certification est en cours d'évaluation de la méthodologie pour en garantir la fiabilité.

Une présentation dite « modulable » permet de présenter les notes obtenues dans chacun des six grands enjeux.


Premiers produits étiquetés attendus en fin d'année

Lancée il y a un an par le quator Advitam, Fleury Michon, Sodebo et Terrena, l'association a depuis renforcé son assise avec quatre membres fondateurs supplémentaires et 33 adhérents.

On notera que l'implication d'Intermarché, qui a rejoint Auchan, Système U et Carrefour, porte à 57 % la part de marché de la distribution dans l'association. Les premiers produits à afficher l'étiquette sont attendus avant la fin de l'année. Au menu : lait, porc, poulet et pain. A ce titre, le groupe Soufflet, membre fondateur de l’association, annonce qu'il va soumettre plusieurs de ses produits à cette évaluation sociétale : des farines issues de filières spécifiques et des baguettes.