Process Alimentaire / À la une / Sojasun, lauréat du prix Energ’IAA 2018

Sojasun, lauréat du prix Energ’IAA 2018

Pierre Christen |  14 Mars 2018 | 

Le prix Energ’IAA a été décerné mardi 13 mars 2018 à l’usine Sojasun (Triballat-Noyal) lors du salon CFIA au Parc Expo Rennes Aéroport. De gauche à droite : Jean-Luc Cade, directeur de l’Association bretonne des entreprises agroalimentaires (ABEA), Francis Pialot, directeur délégué de la direction Commerce Ouest d’EDF, Céline Oget, coordinatrice du management de l’énergie de Triballat-Noyal, Anne Jestin et Pierre Christen, respectivement directrice commerciale et rédacteur en chef de Process Alimentaire, et Ronan Lafrogne, directeur QSE de Triballat-Noyal.

La performance énergétique de l’usine Sojasun (Triballat-Noyal) a été distinguée par le prix Energ’IAA 2018, décerné mardi 13 mars à Rennes.

« Ce prix est le fruit de plusieurs années d’engagement. Il récompense le travail de toute une équipe. Il est d’autant plus important que l’on va fêter les trente ans de Sojasun en 2018. C’est un beau cadeau d’anniversaire ! », s'est réjouie Céline Oget, coordinatrice du management de l’énergie au sein de l’entreprise Triballat-Noyal.

Triballat-Noyal fait partie des entreprises pionnières en matière de développement durable et de responsabilité sociétale. L’entreprise présidée par Olivier Clanchin a atteint en 2017 le plus haut niveau de l’évaluation Iso 26 000, réalisée par Afnor Certification.

Objectif 2021 : la neutralité carbone sur le site Sojasun

Il y a trois ans, l’entreprise familiale a donné une nouvelle dimension à sa politique énergétique avec l’obtention de la certification Iso 50 001 pour cinq sites dont l’usine Sojasun à Noyal-sur-Vilaine (35) dédiée aux produits alimentaires végétaux. La performance énergétique mobilise les salariés grâce aux groupes de référents Gest’éco2, présents dans chaque atelier. Sojasun se distingue aussi par des actions volontaristes, comme l’implantation d’une chaudière biomasse,un travail d’optimisation mené sur la station d'épuration ou encore l’utilisation d’un logiciel innovant de suivi des consommations des énergies. L’objectif pour 2021 est d'atteindre la neutralité carbone sur le site de Sojasun.

Une entreprise vertueuse sur le plan énergétique

« Nous croyons beaucoup au principe de l’exemplarité et sommes très heureux de distinguer une entreprise vertueuse sur le plan énergétique », ont souligné Pierre Christen et Anne Jestin, rédacteur en chef et directrice commerciale du magazine Process Alimentaire, organisateur du prix Energ’IAA. Le trophée de cette 5ème édition, réalisé par le sculpteur sur métaux Gil. S, a été remis par Francis Pialot, directeur délégué de la direction Commerce Ouest d'EDF, lors de la soirée du salon CFIA au Parc Expo de Rennes Aéroport, devant 1200 professionnels. « Cet événement s’inscrit pleinement dans le cadre de notre engagement en faveur de l’efficacité énergétique et de la valorisation des territoires, a-t-il déclaré. Chaque année, 700 entreprises et collectivités de l’Ouest bénéficient des conseils et de l’expertise d’EDF en matière d’efficacité énergétique ce qui a permis en 2017 d’économiser 1 TWh d’énergie, soit l’équivalent de la consommation annuelle des villes de Cherbourg, Saint-Brieuc et La Baule réunies. Les deux-tiers de ces économies sont réalisés dans l’agroalimentaire », a-t-il poursuivi.

Les 5 finalistes de l'édition 2018

Le prix Energ’IAA met à l’honneur chaque année une usine agroalimentaire du Grand Ouest dont la performance énergétique est remarquable. Il est organisé par le magazine Process Alimentaire, en partenariat avec EDF, avec le parrainage de l'ABEA (Association bretonne des entreprises agroalimentaires) et du Conseil Régional de Bretagne.

Les cinq finalistes de cette 5ème édition du prix Energ’IAA étaient :

  • Danone Produits Frais (usine de Le Molay-Littry),

  • Guyader Gastronomie (Kervignac),

  • Maître Jacques (Rennes),

  • Monique Ranou (St-Evarzec),

  • Sojasun (Noyal-sur-Vilaine).

Le jury qui a désigné le lauréat s’est réuni le 16 février dans les locaux des Editions du Boisbaudry, éditeur du magazine Process Alimentaire. Il était composé de Jean-Pierre Beyou (EDF), Jean-Luc Cade (ABEA), Pierre Christen (Process Alimentaire), Romain Jeantet (Agrocampus Ouest) et Paul-François Jullien (BDI).